Le Sénat américain vote une hausse des subventions agricoles

France, 14 février 2002 – Le Sénat américain a voté une nouvelle loi définissant la politique agricole des Etats-Unis pour les cinq prochaines années. Elle accroît les subventions, double les dépenses affectées à la protection de l’environnement et limite le montant d’aides par agriculteur à 275 000 dollars par an. Le texte voté par le Sénat, d’un coût de 44,9 milliards de dollars sur cinq ans, prévoit de doubler la contribution à l’aide alimentaire du Département à l’agriculture. Celui-ci gèrerait ainsi le deuxième plus gros programme de lutte contre la pauvreté aux Etats-Unis. L’effort en faveur de l’environnement serait de 22 milliards de dollars sur dix ans, ce qui fait de ce texte, le plus important sur la question depuis la loi sur l’air votée en 1990.

La loi votée par les Sénateurs est très différente de celle qu’avait votée la Chambre des Représentants à l’automne dernier, nettement moins généreuse pour la protection de l’environnement et l’aide alimentaire. En revanche elle ne prévoyait aucun plafond pour les subventions versées aux agriculteurs, mais augmentait de 9 milliards de dollars les aides à la production sur dix ans. A charge désormais pour le législateur de rapprocher les points de vue des deux chambres et de trouver un compromis jugé acceptable par le président des Etats-Unis, George W.Bush, qui a fait savoir son profond désaccord avec les orientations votées par le Sénat. Ce travail prendra encore plusieurs semaines.

L’année dernière, le congrès (qui réunit les deux chambres) avait décidé d’affecter 171 milliards de dollars sur dix ans à la nouvelle politique agricole. Celle-ci avait pour ambition de sevrer les agriculteurs des subventions, mais en revanche donnait un coup d’accélérateur aux aides d’urgence, qui coûtent actuellement 20 milliards de dollars par an, un montant très supérieur à ce que proposent les deux projets de loi agricole actuellement sur la table.

Source : Les Échos

Commentaires