Les agriculteurs lancent un appel à l’action

Ottawa (Ontario), 11 mars 2003 – Cela fait une semaine que les États Unis ont imposé un droit de douane injuste sur le blé canadien. Au nom des producteurs de grain du Canada, la Fédération canadienne de l’agriculture (FCA) demande une mise à jour du gouvernement fédéral sur les mesures prises afin de s’attaquer à cette situation.

M. Bob Friesen, président de la FCA, a attesté que « les États Unis continuent d’abuser de l’industrie céréalière sans justification. Notre ministre du commerce a décrit ce comportement comme indécent et le premier ministre a déclaré que c’était une farce. Ils ont raison. Nous incitons le gouvernement à demeurer vigilant et à lutter fermement contre les États Unis afin de mettre fin à cette mauvaise farce. »

Le mardi 4 mars, le département du commerce des États Unis a annoncé qu’il impose un tarif douanier de 3,94 p. 100 sur les exportations de blé canadien aux États Unis. Cette mesure fait partie d’une plainte à l’endroit de la Commission canadienne du blé (CCB) qui aux yeux des producteurs de grain des Etats Unis, constitue une subvention sur les échanges.

Selon M. Friesen, les États Unis ont présenté ce même cas auparavant et ils ont perdu chaque fois. « Ils savent qu’il n’y a pas lieu à des poursuites. La CCB représente le marchand de blé le plus grand et le plus efficace au monde et les États Unis sont le subventionnaire du secteur agricole le plus important au monde. La FCA demande au gouvernement de demeurer ferme face aux États Unis et de faire tout en son pouvoir pour régler la situation le plus tôt possible et atténuer les préjudices commerciaux contre les producteurs canadiens. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Fédération Canadienne de l’agriculture
http://www.cfa-fca.ca/

Commentaires