Les Canadiens préfèrent le boeuf haché moins gras

Montréal (Québec), juin 2001 – En ce qui a trait à la viande préférée des Canadiens, à savoir le boeuf haché, nous assistons à un changement spectaculaire vers des choix moins gras. Actuellement, 71 pour cent du boeuf haché vendu au détail est maigre ou extra maigre. Grâce aux nouvelles données nutritionnelles à leur disposition, les spécialistes en hygiène alimentaire sont maintenant en mesure de déterminer l’impact de ce changement, sur le plan de la santé.

Comme l’explique Pat Scarlett, Directrice du programme nutrition pour le Centre d’information sur le boeuf, le boeuf extra-maigre a été introduit en 1988 au Canada. Depuis lors, sa popularité n’a pas cessé de croître. Rien que pendant les quatre dernières années, ses ventes ont connu une croissance de 55 pour cent. Dans certaines provinces, le taux de conversion s’est avéré même plus rapide que la moyenne nationale. Ainsi, les provinces de l’Atlantique ont connu un taux de 150 pour cent, tandis que celui de l’Ontario se situe à 67 pour cent; dans les Prairies, il est de 99 pour cent, et en Alberta de 88 pour cent. Cependant, le manque de données nutritionnelles disponibles, particulièrement en ce qui concerne le boeuf haché extra maigre, ne permet pas de déduire combien ce changement a amélioré le régime alimentaire des Canadiens.

Lorsque les diététistes et les conseillers en économie familiale canadiens calculent la teneur en éléments nutritifs des recettes, ils se servent habituellement des chiffres provenant du Fichier canadien sur les éléments nutritifs. Jusqu’à ce jour, il ne contenait aucune information sur le boeuf haché extra maigre, les autres données sur le boeuf haché sont tirées principalement de sources américaines. Grâce à la publication de nouveaux chiffres sur le boeuf haché cru et cuit, en fonction d’analyses réalisées par des laboratoires indépendants sur des échantillons prélevés de supermarchés à travers le Canada, les professionnels de la santé ont maintenant en main des données canadiennes à jour.

Pat Scarlett révèle : « Bien que d’après la loi, le boeuf extra maigre ne doit pas contenir plus de 10 pour cent de gras, la nouvelle analyse indique que la moyenne est bien inférieure, et se rapproche plutôt des 7 pour cent. On retrouve cette tendance également dans le boeuf haché maigre, la sorte la plus populaire comptant pour plus de la moitié de toutes les ventes au détail. Pour que le boeuf haché puisse être qualifié de maigre, il ne peut contenir plus de 17 pour cent de gras, mais la moyenne se situe entre 13 et 14 pour cent. »

Le boeuf haché maigre et le boeuf haché extra maigre remplissent également les conditions exigées du programme de la Fondation des maladies du cœur du Canada, Visez santé; ce qui rend les choix avisés en alimentation plus faciles pendant le magasinage. Pour posséder les qualités requises selon Visez santé, les aliments doivent remplir des critères spécifiques établis selon leurs catégories respectives par une commission consultative nationale de la Fondation des maladies du cœur et en fonction du Guide alimentaire canadien pour manger sainement.

Les nouveaux chiffres indiquent que même le boeuf haché mi-maigre et régulier est habituellement moins gras que prévu au Canada. La teneur en gras maximale permise dans le boeuf mi-maigre s’élève à 23 pour cent, pourtant la moyenne relevée n’indique que 16 pour cent de matières grasses; de même le gras dans le boeuf haché ordinaire ne peut dépasser 30 pour cent, il est fort probable que le produit que vous achetez ne contiendra que 24 pour cent de gras ou moins.

Comme toutes les coupes de boeuf, le boeuf haché est considéré comme aliment riche en éléments nutritifs. En effet, il fournit un grand nombre d’éléments nutritifs essentiels, comme le fer, le zinc, la thiamine, la riboflavine, la niacine et la vitamine B12.

Pendant la cuisson, le gras est généralement éliminé avec une certaine perte d’humidité. Cela permet d’avoir une viande cuite à concentration plus élevée en vitamines et minéraux. Les tableaux, qu’on peut maintenant se procurer auprès des diététistes du Centre d’information sur le boeuf, fournissent une analyse complète sur les diverses méthodes de cuisson telles que les galettes de viande grillées, sautées ou émiettées.

Le terme « émietté » sert à décrire le boeuf haché généralement sauté à la poêle, doré et égoutté avant qu’il ne soit ajouté à la sauce spaghetti, la farce à tacos, les lasagnes ou autres plats mélangés. Généralement, le gras de l’émietté est égoutté, mais on peut également le rincer à l’eau chaude pour réduire encore plus la teneur en gras.

Servi sous forme de hamburger, dans la sauce à spaghetti, dans des tacos et en ragoût, le boeuf haché offre tellement de possibilités, qu’il n’y a rien d’étonnant à ce qu’il soit la viande la plus populaire au Canada. Pour de nouvelles idées concernant l’achat et la préparation du boeuf haché, procurez-vous la gratuitement une brochure d’information complète sur le boeuf haché en composant le 1 888 44-BOEUF ou visitez le site Web du Centre d’information sur le boeuf.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Centre d’information sur le boeuf

http://www.beefinfo.org/

Commentaires