Les commentaires du commissaire à l’environnement sur la sécurité et la surveillance des pesticides sont irréfléchis

Toronto (Ontario), 16 octobre 2003 – Les commentaires faits récemment par la commissaire à l’environnement du Canada, Johanne Gelinas, autant dans son propre rapport que dans les médias, dresse un tableau erroné sur la sécurité et la surveillance des pesticides, qui est à la limite une campagne de peur injustifiée.

C’est le point de vue de CropLife Canada, l’association qui regroupe lesfabricants et les distributeurs du commerce des pesticides au Canada.

« Notre industrie tout entière est fondée sur les doctrines de la sécurité etde l’innovation, » mentionne le président de CropLife Canada, Lorne Hepworth.« Pour la commissaire, d’écrire dans une section d’un journal national ensuggérant que nos produits mettent en danger la vie des canadiens, estfranchement irréfléchi. »

M. Hepworth met en lumière les tests approfondis que tous les produitsantiparasitaires subissent au niveau de la sécurité avant qu’ils soient mêmeprésentés à Santé Canada pour suivre l’évaluation même du gouvernement et leprocessus d’homologation rigoureux.

« Les fabricants consacrent des années et des années à effectuer desrecherches et des tests pour développer les meilleurs pesticides et les plussécuritaires. Ça prend environ 10 ans, jusqu’à 160 tests et environ 300millions de $, pour conduire un produit antiparasitaire du laboratoire aumarché. »

« Les embryons, les femmes enceintes et les enfants obtiennent une attentionparticulière dans le processus d’évaluation du risque. L’expérimentationcomprend non seulement une évaluation pour la toxicité humaine, maiségalement pour tout impact négatif qu’ils pourraient avoir sur les poissons,les oiseaux, les vers de terre, les abeilles et les canards, le tout dans unbut de protéger la santé des humains et l’environnement, » ajoute M.Hepworth.

M. Hepworth indique que l’industrie demeure confiante en l’intégrité et lacapacité des processus d’évaluation et de réglementation de l’Agence deRéglementation de la Lutte Antiparasitaire (ARLA), les fabricants aimeraientcependant voir le gouvernement être conséquent avec son engagement definancer complètement et fournir les ressources nécessaires à l’Agence.Ainsi, les réévaluations et les homologations de nouveaux produitspourraient être effectués dans un délai plus raisonnable.

« Ceci garantirait à nos agriculteurs et autres clients d’avoir accès à denouveaux produits antiparasitaires de la plus haute qualité. »

Conformément aux produits d’entretien des pelouses, le rapport de laCommissaire formule une plainte concernant l’un des produits les plusemployés – le 2,4-D – qui n’a pas encore été réévalué selon les nouvellesnormes. M. Hepworth déclare que le 2,4-D est probablement le pesticide leplus testé de l’histoire, la Commission européenne a homologué de nouveau le2,4-D en 2001 et il était classé comme NON cancérigène « connu, » « probable »ou « possible » pour l’humain par l’Agence de Protection Environnementale desÉ.-U.

« Les pesticides peuvent être utilisés de façon sécuritaire lorsque appliquécorrectement et conformément au mode d’emploi sur l’étiquette. Pour êtrehomologués pour usage au Canada, les produits antiparasitaires doivent avoirfait la preuve qu’ils ne posent aucun risque inacceptable au public ou àl’environnement. Cette norme combinée à celle de la récente Loi passée surles produits antiparasitaires et ses nouvelles marges de sécurité pour lapopulation et l’environnement, devraient permettre aux canadiens de demeurerassurés que nos produits peuvent être utilisés de façon sécuritaire ajouteM. Hepworth.

CropLife Canada est un regroupement national du commercereprésentant les développeurs, les fabricants et les distributeursd’innovations en phytologie, de produits antiparasitaires et debiotechnologie végétale pour un usage en agriculture, en milieu urbain et ensanté publique.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA)
http://www.hc-sc.gc.ca/pmra-arla/

CropLife Canada
http://www.croplife.ca/

Commentaires