Les porcelets aiment le maïs-grain humide

Une expérience menée en France a démontré que les porcelets sous la mère consomment autant de maïs-grain humide que d’aliment début du commerce. La croissance des porcelets semble même s’améliorer au sevrage. Selon Florence Maupertuis, ingénieure porc à la Chambre d’agriculture de Loire-Atlantique, il s’agit d’une belle opportunité pour les éleveurs qui ont cette matière première sur leur exploitation « sans risque de dégrader les performances ». Elle recommande toutefois que le maïs reste frais et appétent si l’on veut qu’il soit correctement consommé.

Selon Florence Maupertuis, il est probable que le maïs permette aux porcelets de mieux digérer le lait maternel. Les éleveurs constatent une diminution marquée des problèmes digestifs, probablement en raison de son acidité. L’ingénieure recommande toutefois de limiter la consommation à la période en maternité, ou tout au plus jusqu’à deux à trois jours après le sevrage. Malgré le meilleur gain, la faible consommation ne permet pas de faire des gains économiques substantiels.

Source : Réussir Porcs

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires