Les producteurs de lait, de volaille et d’oeufs font écho aux objections du gouvernement au projet de texte sur le commerce

Ottawa (Onatrio), 11 juillet 2008 – Les producteurs de lait, de volaille et d’oeufs au Canada font écho aux objections du gouvernement canadien au dernier projet de modalités du président du Comité de l’agriculture de l’OMC, Crawford Falconer. Les propositions de l’Organisation mondiale du commerce(OMC) menacent l’avenir de la gestion de l’offre et les 42 milliards dedollars d’activité économique que génèrent annuellement leurs secteurs.L’emploi de plus de 250 000 Canadiens, dont un grand nombre dans le Canadarural, dépend de la gestion de l’offre.

« Le texte publié à Genève le 10 juillet 2008 ne tient pas compte desgraves réserves que le Canada a exprimées au sujet du projet de modalités du19 mai de l’ambassadeur Falconer », a déclaré David Fuller, président desProducteurs de poulet du Canada.

« La gestion de l’offre dépend de trois piliers d’égale importance : lecontrôle des importations, les prix à la production et la planification de laproduction », a dit pour sa part Laurent Souligny, président de l’Officecanadien de commercialisation des oeufs. « Si les propositions de M. Falconerétaient acceptées, le pilier du contrôle des importations serait anéanti, cequi dévasterait les secteurs qui comptent sur la gestion de l’offre »,devait-il ajouter.

« Nous savons gré aux ministres fédéraux et provinciaux de leur appui etdu sérieux avec lequel ils abordent ces négociations sur l’agriculture àl’OMC », a déclaré Jacques Laforge, président des Producteurs laitiers duCanada. A la réunion fédérale-provinciale-territoriale des ministres del’Agriculture à Québec, du 9 au 11 juillet, tous les ministres ont indiquéqu’ils se rendront à Genève, ou pourront s’y rendre à bref préavis, pour laConférence ministérielle de l’OMC, qui s’ouvre le 21 juillet.

Mark Davies, président de l’Office canadien de commercialisation dudindon, s’est dit réconforté de voir le gouvernement canadien maintenir saposition ferme en faveur de ses agriculteurs. Le ministre de l’Agriculture etde l’Agroalimentaire, Gerry Ritz, a affirmé, dans une déclaration publiée le11 juillet, que « Le Canada reste ferme dans sa position en faveur de nossecteurs en gestion de l’offre. Nous sommes résolument contre les propositionsde réduction des tarifs hors contingent ou d’accroissement des contingentstarifaires pour les produits sensibles. Le gouvernement conservateur estdéterminé à appuyer la gestion de l’offre, au Canada comme à l’étranger. »

« Notre gouvernement fédéral est en terrain solide dans la lutte qu’ilcontinue de mener à l’OMC et nous avons bon espoir qu’il obtiendra lesrésultats dont a besoin la gestion de l’offre », d’ajouter M. Davies.

Gyslain Loyer, président des Producteurs d’oeufs d’incubation du Canada,a déclaré que : « Les producteurs de lait, de volaille et d’oeufs travailleronten étroite collaboration avec M. Ritz et le nouveau ministre du Commerceinternational, Michael Fortier, pour faire corriger les grandes lacunes dutexte de l’ambassadeur Falconer, afin d’obtenir un résultat juste etéquilibré, répondant aux besoins de tous les agriculteurs canadiens. » Lesproducteurs de lait, de volaille et d’oeufs se joindront aux ministresfédéraux et provinciaux à Genève à compter du 19 juillet.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Les Producteurs laitiers du Canada
http://www.producteurslaitiers.org

Office canadien de commercialisation du dindon
http://www.canadianturkey.ca/

Commentaires