Les vétérinaires américains se prononcent sur le logement des truies

Cet automne, le Comité santé porcine a révisé la position de l’Association américaine des vétérinaires porcins (AASV) sur le logement des truies gestantes. La norme précédente datait de 2002. Voici la nouvelle version :

« Comme vétérinaires porcins, notre mission est de protéger et d’améliorer la santé et le bien-être de l’animal. Devant la variabilité dans les différents types de logement, l’Association américaine des vétérinaires porcins appuie l’utilisation d’un logement qui :

• Procure à chaque animal suffisamment de nourriture et d’eau.

• Protège les truies et les porcelets contre les effets préjudiciables associés aux conditions environnementales extrêmes, notamment les températures extrêmes.

• Réduit l’exposition aux risques qui entraînent la maladie, la douleur ou les blessures aux truies et aux porcelets.

• Permet aux truies et aux porcelets d’exprimer des comportements appropriés et minimise l’expression inapproprié dans les limites du logement.

• Minimise l’agression et la compétition entre les truies.

• Favorise un air de qualité et permet une bonne hygiène, et facilite l’élimination et le soin des animaux individuellement tout en protégeant les travailleurs.

Nous nous efforçons de favoriser ces composantes essentielles lorsqu’elles sont appuyées par la littérature scientifique, dans tous les systèmes de logement. Notre objectif est d’enseigner et de promouvoir l’élevage approprié, qui est aussi important que le type d’habitation à répondre aux besoins des animaux. »

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires