Main-d’oeuvre : vos conditions de travail sont-elles compétitives?

Comparez les conditions que vous offrez à vos employés à celles qui sont offertes dans votre secteur

AGRIcarrières, comité sectoriel de main-d’oeuvre de la production agricole, a demandé à la firme Groupe AGÉCO d’effectuer la 5e édition de l’Étude des conditions de travail d’AGRIcarrières. On y présente les données de plus de 741 entreprises laitières, porcines, avicoles, serricoles et celles du métier d’opérateur de machinerie agricole. Les détails de 974 postes à temps plein y sont documentés, allant des salaires, aux horaires de travail, aux avantages sociaux, aux vacances, jusqu’aux pratiques de gestion des ressources humaines.

Niveaux de poste

Quel est le niveau de responsabilité de votre employé? Effectue-t-il des tâches somme toute assez routinières, sous supervision? (manoeuvre) Est-il, au contraire, plus autonome, de par des compétences, son expérience et donc, les responsabilités que vous lui attribuez? (ouvrier) Ou enfin, vous appuie-t-il dans des activités de supervision? (gérant).

Ces questions permettront de situer vos employés les uns envers les autres et d’offrir des conditions justes et équitables, selon le cas. Pour les entreprises plus structurées, avec une politique et des échelles salariales, bien positionner les employés dans la grille interne établie amènera aussi un sentiment de justice au sein de l’organisation.

Salaires et conditions de travail

Les salaires et les conditions de travail globales offertes aux employés permettent d’attirer de futurs candidats, mais également de fidéliser les employés actuellement en emploi. La reconnaissance envers un travailleur fidèle et compétent, ou encore pour un nouvel employé prometteur, par un ajustement de l’horaire de travail (une fin de semaine de congé), l’octroi de vacances supplémentaires (une 3e semaine de vacances) ou un avantage additionnel (un bonus de fin d’année) aura toujours un effet positif non négligeable. La flexibilité des heures de travail, bien associée au concept de conciliation travail-vie personnelle, peut être déterminante face à la mobilisation de vos employés.

Échelle salariale

Voici un aperçu des salaires payés aux employés en 2017.

-Le gérant de ferme laitière reçoit en moyenne 16,99 $/h, l’ouvrier en production laitière, 15,89 $/h et le manœuvre, 14,71 $/h.

-Dans le secteur porcin, le gérant de troupeau gagne en moyenne 20,77 $/h, l’ouvrier en production porcine 17,34 $/h et le manœuvre, 15,20 $/h.

-Dans la production avicole, le gérant de troupeau reçoit en moyenne 21,57 $/h, l’ouvrier en production avicole 17,44 $/h et le manœuvre, 15,56 $/h.

-Les producteurs en serre versent en moyenne 20,24 $/h aux gérants de production, 15,08 $/h aux ouvriers et les manœuvres reçoivent, quant à eux, 12,90 $/h.

-L’opérateur de machinerie travaillant dans les secteurs des grandes cultures, des cultures maraîchères, des pommes de terre ou des bovins de boucherie est en moyenne rémunéré 16,97 $/h.

Vous pouvez consulter l’étude des conditions de travail d’AGRIcarrières, en cliquant ici.

Cet article a été écrit en collaboration avec Geneviève Le monde, directrice générale d’AGRIcarrières.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires