Monsanto a plus que doublé son bénéfice grâce aux semences

Kansas City (Missouri), 6 avril 2005 – Monsanto publie un bénéfice plus que doublé au deuxième trimestre grâce à une croissance de ses ventes de semences et de technologies géniques et à l’ampleur des semis de printemps réalisés aux Etats-Unis.

Cette progression a été due à la fois aux augmentations de tarifs pour les technologies Monsanto de maïs et de soja génétiquement modifiés et à une part accrue des surfaces ensemencées aux Etats-Unis en maïs.

« Les activités aux Etats-Unis dans les semences et la génétique se portent très bien », a affirmé le directeur financier de Monsanto, Terry Crews, au cours d’une téléconférence avec des analystes.

Le trimestre terminé en février s’est soldé par un bénéfice de 373 millions de dollars, soit 1,37 par action, contre 154 millions, soit 57 cents par action, un an plus tôt.

Le consensus de Reuters Estimates donnait un BPA de seulement 1,32 dollar.

Le groupe d’agrochimie a précisé que ses résultats avaient été dopés par une envolée de 35% de son chiffre d’affaires correspondant aux semences et aux technologies géniques, qui permettent aux végétaux de résister aux herbicides et aux insectes. Il a parallèlement accru de 17% ses ventes dans le segment productivité agricole, qui inclut le Roundup et d’autres herbicides.

Son chiffre d’affaires total a augmenté de 27% à 1,91 milliard de dollars contre 1,5 milliard un an plus tôt.

Les résultats annoncés par Monsanto tiennent compte de charges de restructuration non-récurrentes de six millions de dollars après impôt, soit deux cents par action, et d’un gain sur activités interrompues de deux millions de dollars (un cent par action) lié au projet de vente des activités du groupe dans les technologies de l’environnement.

Les charges ont légèrement augmenté par rapport au précédent exercice à 127 millions de dollars en raison en partie du développement par le groupe de ses activités dans les semences via diverses acquisitions.

Monsanto est particulièrement présent sur le marché du soja, couvrant plus de 80% des surfaces affectées à cette culture aux Etats-Unis.

Après s’être surtout reposé sur ses ventes d’herbicides, le groupe se concentre surtout maintenant sur ses ventes de semences et sur le développement de produits génétiquement modifiés, alors que la concurrence s’est intensifiée sur le marché des herbicides.

Monsanto a réaffirmé viser un bénéfice annuel dans une fourchette de 2,00 à 2,05 dollars, Crews insistant sur les bons résultats enregistrés aux Etats-Unis, sur les opportunités en Amérique latine et sur des performances meilleures que prévu en Europe, en Afrique et en Asie.

Il a toutefois prévenu que Monsanto devrait faire face à de nombreuses inconnues, notamment les charges qu’il pourrait devoir assumer à la suite de la faillite de son ancienne filiale Solutia et les incertitudes persistantes sur la perception de ses droits sur des semences de soja OGM sur certains marchés latino-américains.

Source : Reuters

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Monsanto
http://www.monsanto.com/

Commentaires