OGM : des mesures internationales

6 juillet 2001 – Les aliments génétiquement modifiés devront désormais être « testés et approuvés » par les gouvernements avant d’être mis sur le marché. Au total, 165 pays sont concernés !

La 24ème session de la Commission du Codex Alimentarius, – une instance intergouvernementale commune à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) – a débouché sur une décision historique.

L’objectif est notamment de mieux appréhender le pouvoir allergénique des OGM. D’après le Dr Gro Harlem Brundtland, Directeur général de l’OMS, « il s’agit de la première mesure mondiale visant à évaluer la salubrité des aliments génétiquement modifiés. Un accord d’une importance capitale pour tous, notamment les pays en développement ».

La Commission a également fixé des teneurs maximales pour certains toxiques alimentaires comme le plomb, le cadmium ou encore l’aflatoxine. Elle a enfin délivré des directives pour l’élevage biologique. Celles-ci concernent notamment la reproduction, l’alimentation ou encore les médicaments vétérinaires.

Source : OMS

Commentaires