DERNIÈRE INFOLETTRE

Pas de printemps hâtif en vue cette année

Alors que le Québec connait une autre vague de froid, les météorologues prévoient que l’hiver n’est pas près de lâcher prise, ce qui élimine les scénarios d’un printemps précoce pour cette année.

Autant les prévisionnistes de Météo Média que ceux de Accuweather entrevoient un mois de février froid, exempt du réchauffement qui se pointe à mesure qu’il tire à sa fin. Le mercure gagne habituellement 8°C à de février à mars, mais le froid cette année sera encore bien présent pour plusieurs semaines. L’air arctique est emprisonné dans l’est du pays en raison de deux courants importants, le courant-jet à l’ouest et le Gulf Stream dans l’océan Atlantique. En fait, le Québec sera particulièrement choyé en termes de froidure pour les prochaines semaines.

Pour la suite, plusieurs tempêtes printanières risquent de frapper l’est du pays en mars mais le mois sera loin d’être aussi froid que l’an dernier. Les météorologues entrevoient pour le moment une fin d’hiver dans les normales de saison, donc avec un réchauffement qui amorcera un dégel progressif. Certains se risquent même à dire que la chaleur et le temps sec permettra un bon début pour le temps des semences dans le Midwest américain mais il s’agit de prévisions à très long terme qui peuvent encore changer.

Par contre, les journées allongent peu à peu pour un total de 1h20 de plus d’ensoleillement d’ici la fin février.

En résumé, il n’est donc pas encore temps de penser troquer la motoneige pour le tracteur, à moins que ce ne soit pour déneiger…

Source: Météo Média, Accuweather

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires