Équiterre accepte aussi des fermes en voie de certification biologique

Montréal (Québec), 25 août 2008 – A la suite des allégations concernantle réseau d’Agriculture soutenue par la communauté (ASC) parues dans Le Devoir, Equiterre rappelle que son réseau ne comprend pas uniquement des fermes certifiées biologiques (74 fermes), mais aussi quelques fermes (21 fermes) qui sont en voie de le devenir. L’enquête du Devoir révèle doncdes informations déjà disponibles sur le site Internet d’Equiterre et sur saListe de fermes participantes – Saison 2008, en version imprimée.

En effet, Equiterre a choisi, de concert avec l’ensemble des fermes duréseau, d’accepter des fermes en voie de certification biologique, afin dedonner la chance aux nouvelles fermes de démarrer leur projet. Ces fermesdoivent néanmoins fournir des preuves écrites de la part d’un des organismesde certification, démontrant qu’elles ont bel et bien entrepris les démarchespour obtenir leur certification. « Dans les douze dernières années, plusieursfermes ont joint le réseau avant d’être certifiées, et toutes ont rapidementobtenu leur certification. Pour nous, c’est une façon d’appuyer la relève etde permettre à de plus en plus de projets d’agriculture bio de voir le jour auQuébec », explique Isabelle Joncas, responsable du réseau d’ASC d’Equiterre.

« Equiterre a choisi de garder les quelques fermes dont la certificationn’avait pas été reconduite, pour des raisons d’ordre administratif oufinancier, si elles pouvaient fournir des preuves écrites assurant que desdémarches étaient en cours pour corriger la situation et obtenir à nouveaucertification », a-t-elle ajouté.

Information spécifique pour chacune des fermes
Parce que certaines fermes du réseau ne sont pas encore certifiées bio,Equiterre précise le statut en regard de la certification pour chaque fermedans toutes ses communications. « Il n’y a aucune ambiguité possible pour lespartenaires qui choisissent leur ferme. D’ailleurs, nous avons travaillé deconcert avec le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants(CARTV) afin de raffiner notre processus et continuerons à la faire », a-t-elleajouté. Ainsi, les citoyens qui désirent avoir la garantie que les légumes etles fruits qu’ils reçoivent sont certifiés biologiques peuvent le faire enchoisissant d’être partenaire d’une ferme possédant la certification, ce quiest le cas de la grande majorité des fermes du réseau.

Preuves à l’appui
L’article prétend par ailleurs que certaines fermes ne sont ni certifiéesbiologiques, ni en voie de l’être. Après vérifications, Equiterre est enmesure de fournir des preuves écrites confirmant que toutes les fermes duréseau sont soit certifiées biologiques ou en voie de l’être. Certaines fermesqui sont présentement certifiées n’apparaissent pas au registre du CARTV, carelles opèrent sous l’égide d’un organisme qui lui, possède une certification.Dans d’autres cas, il s’agit d’une erreur du journaliste (ferme deSte-Catherine-de-Hatley), ou encore parce que les fermes qui sont en voied’obtenir leur certification n’apparaissent pas sur le registre de la CARTV.Par contre, en faisant les vérifications nécessaires, Equiterre a soulevétrois erreurs qui se sont glissées dans la version imprimée de la liste desfermes 2008. Les informations ont été corrigées sur le site Internet et desmesures seront mises en place afin d’éviter que d’autres erreurs seproduisent.

Equiterre soutient le développement de l’agriculture biologique
Afin de soutenir l’agriculture biologique du Québec, Equiterre offre auxfermes membres du réseau plusieurs services et ressources professionnels telsque des formations techniques et des ateliers d’échange sur l’agriculturebiologique, du mentorat, l’implantation de points de chute, une veillestratégique sur les prix des aliments biologiques et conventionnels, etc.

Pour en savoir plus sur le processus de certification biologique :www.cartvquebec.com.

Equiterre invite les citoyens et les partenaires qui voudraient vérifierle statut de leur ferme ou qui auraient des questions à contacter directementl’équipe du réseau ASC au 514-522-2000, poste 294 ou au 1-877-272-6656 ouencore consulter le site Internet d’Equiterre.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Équiterre
http://www.equiterre.qc.ca/

Commentaires