Retrait de la clause de l’abattage dans le programme pour les animaux de réforme

Ottawa (Ontario), 16 février 2004 – Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Bob Speller, a annoncé que les producteurs n’auront plus à attendre que leurs bovins soient abattus pour obtenir une prestation d’aide par le biais du Programme pour les animaux de réforme.

Le ministre Speller a aussi annoncé que les producteurs recevront le maximum de prestation d’aide dans le sillage du Programme pour les animaux de réforme.

« J’ai consulté les producteurs canadiens au sujet des répercussions de l’ESB sur l’industrie, et il s’est avéré clair qu’un ajustement au Programme pour les animaux de réforme pourrait aider les producteurs avec les problèmes d’encaisse, a déclaré le ministre Speller lors d’une rencontre avec le Comité consultatif national sur la protection du revenu. Cette modification permettra d’accroître la vitesse à laquelle les producteurs perçoivent des fonds, garantira un accès égal au programme à l’échelle du Canada, et aidera les producteurs à assumer les coûts d’alimentation du bétail jusqu’à ce que des places se libèrent dans les abattoirs. »

Le gouvernement du Canada a engagé 120 millions de dollars à titre de financement de base destiné à toutes les régions du Canada. Il a aussi offert de partager les coûts du programme avec les administrations provinciales selon un ratio de 60:40, ce qui porterait le financement total du programme à 200 millions de dollars.

Les paramètres initiaux du programme, fondés sur la pleine participation des provinces, prévoyaient un paiement fixe de 159 dollars et un dollar par jour par animal admissible pour couvrir les coûts d’alimentation jusqu’à ce que l’animal soit vendu à des fins d’abattage. Le montant maximal était de 320 dollars. Grâce à la modification apportée au programme, les producteurs ne sont plus tenus de présenter une preuve de vente à des fins d’abattage pour recevoir des paiements. Ils percevront tout simplement un montant fixe pouvant aller jusqu’à 320 dollars par animal admissible. Les montants des paiements finaux pourront être ajustés pour tenir compte des taux de participation au programme.

Les producteurs peuvent recevoir un paiement pour un pourcentage fixe d’animaux de leurs troupeaux qui étaient âgés de plus de 30 mois au 1er septembre 2003 (huit pour cent des vaches d’élevage de boucherie et 16 pour cent des vaches laitières). Les producteurs doivent enregistrer leurs troupeaux auprès de leur agent provincial de prestation de programme.

Un programme comparable est offert aux éleveurs d’autres ruminants touchés par la fermeture des frontières.

Depuis la découverte d’un cas d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) au Canada en mai 2003, les gouvernements ont pris de nombreuses mesures pour venir en aide au secteur canadien de l’élevage bovin. Ils ont notamment mis en place, l’été dernier, le Programme de redressement de l’industrie dans le sillage de l’ESB, d’une valeur de 520 millions de dollars. En novembre 2003, le gouvernement du Canada a annoncé, à la suite de discussions avec les provinces et l’industrie, le Programme pour les animaux de réforme à titre de mesure supplémentaire pour faire face à la situation de l’ESB.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet du Programme pour les animaux de réforme, les producteurs doivent communiquer avec l’agent de prestation de leur province :

En Colombie-Britannique, composer sans frais le 1 877 702-5585 ou visiter le site Web suivant : www.agf.gov.bc.ca./ahc/bse/

Au Manitoba, communiquer avec le bureau de la Manitoba Crop Insurance Corporation de sa région ou visiter le site Web suivant : www.gov.mb.ca/agriculture

En Ontario, visiter le site Web suivant : www.gov.on.ca/OMAFRA

Au Québec, composer sans frais le 1 800 749-3646 ou visiter le site Web de La Financière agricole du Québec à l’adresse www.financiereagricole.qc.ca

Au Nouveau-Brunswick, communiquer avec le bureau du ministère de l’Agriculture, des Pêches et de l’Aquaculture du Nouveau-Brunswick de sa région ou visiter le site Web suivant : http://www.gnb.ca/0027/Index-f.asp

En Nouvelle-Écosse, composer le 893-6510 ou le 1 866 844-4276, ou visiter le site Web suivant : www.gov.ns.ca/nsaf/prm/programs/nsrca.htm

À l’Île-du-Prince-Édouard, composer le 368-5609 ou sans frais le 1 866 734-3276 (poste 5609), ou visiter le site Web suivant : www.gov.pe.ca/af/agweb

À Terre-Neuve-et-Labrador, composer le (709) 637-2572 ou visiter le site Web suivant : www.gov.nf.ca/agric

En Alberta, composer sans frais le 1 866 314-2054 ou visiter le site Web suivant : www1.agric.gov.ab.ca

En Saskatchewan, composer sans frais le 1-866-621-3224 ou visiter le site Web suivant : www.agr.gov.sk.ca

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

La Financière agricole du Québec
http://www.financiereagricole.qc.ca

Commentaires