Semences non traitées

À l’automne 2013, les producteurs québécois ont été un peu plus nombreux qu’à l’automne précédent à commander de la semence de maïs sans traitement insecticide. Ils pourront, dès le printemps prochain, évaluer si les néonicotinoïdes qu’on dit néfastes pour les abeilles sont véritablement nécessaires dans leurs champs.

Les champs où seront utilisées ces semences sans traitement insecticide seront-ils admissibles à l’assurance récolte en cas de dommages? Nous avons posé la question à la Financière agricole du Québec. Voici la réponse :

« Pour des producteurs qui se sont procuré des semences non traitées aux insecticides, une indemnisation d’assurance récolte est possible la première année. Au cours des années suivantes, les dommages qui auraient pu être évités par des pratiques culturales reconnues, comme la rotation ou des semences traitées, ne sont pas indemnisés. »

En d’autres mots : si vous déclarez des dommages dans un champ de maïs qui auraient pu être prévenus par l’usage de traitement insecticide sur la semence, vous n’aurez qu’une seule chance. L’année suivante, si le même problème survient, vous ne serez pas indemnisé.

D’où l’importance de réaliser un dépistage, afin de déterminer si des insectes nuisibles sont présents dans le sol. Dans le contexte du déclin des pollinisateurs, le MAPAQ a lancé l’an dernier le projet du programme Prime-Vert « Utilisation rationnelle des néonicotinoïdes en grandes cultures », pour favoriser l’utilisation de semences non traitées aux néonicotinoïdes.

Les producteurs agricoles peuvent obtenir jusqu’à 1000 $ pour accéder aux services d’un conseiller inscrit à l’un des réseaux Agriconseils. Ce conseiller accompagne l’entreprise agricole dans le dépistage des insectes du sol et le suivi des semis. Souhaitons que ce programme soit reconduit en 2014, car il convient de dépister avant le gel du sol, afin d’effectuer un choix éclairé de semence traitée ou pas.

Il est aussi possible d’obtenir une subvention pour installer un déflecteur sur un semoir à vacuum, afin de diriger les poussières vers le sol.

à propos de l'auteur

Articles récents de André Dumont

Commentaires