Stocks de porcs au 1er avril 2005

Ottawa (Ontario), 28 avril 2005 – Les stocks des producteurs ont légèrement augmenté au premier trimestre de 2005, les exportations étant demeurées constantes. Au 1er avril 2005, les agriculteurs comptaient 14,7 millions de porcs dans leur ferme, soit un nombre légèrement supérieur à celui du 1er janvier 2005 et qui n’excèdait que de 0,8 % celui du 1er avril 2004.

Les exportations de porcs ont augmenté rapidement depuis la fermeture de la frontière aux bovins du Canada en mai 2003. Les exportations en 2004 ont atteint un niveau record de 8,5 millions de porcs, en hausse de 14,4 % par rapport à 2003 et une augmentation impressionnante de 48,3 % par rapport à 2002. Ces exportations comportaient un bon nombre de jeunes porcs destinés à l’engraissement aux États-Unis.

Au premier trimestre de 2005, les exportations sont demeurées florissantes, ce qui a permis d’enregistrer à cet égard environ 2,1 millions de porcs. Il s’agit d’un total inférieur de 6,3 % à celui du même trimestre en 2004.

Le prix des porcs, qui avait fléchi en 2002 et en 2003, a rebondi en 2004. La forte demande aux États-Unis a entraîné la montée des prix. Malgré l’imposition de droits antidumping par les États-Unis en octobre 2004, les prix au premier trimestre étaient de 12,7 % supérieurs à ceux du même trimestre l’an dernier. En mars 2005, les droits ont été abaissés à 10,6 %, puis ils ont été abolis à la suite de la décision négative prise par la Commission du commerce international le 6 avril 2005.

Tel que démontré par divers indicateurs, l’efficacité de l’élevage de porcs au Canada demeure croissante. Le rendement moyen pour chaque truie au Canada a augmenté, étant passé de 15,0 porcs il y a une décennie à 19,8 porcs actuellement. De plus, le nombre de porcs réchappés à défaut pour chaque truie ayant mis bas se situe maintenant à 9,4 porcs, en hausse par rapport aux 8,8 porcs d’il y a une décennie.

Parallèlement, le nombre de jours relatifs à la mise en marché a chuté, étant passé d’une moyenne de 196 jours il y a dix ans à seulement 140 jours. Cette situation était attribuable en partie à la mise en marché de porcs plus jeunes à destination des États-Unis et qui sont engraissés au sud de la frontière. De plus, il n’est pas surprenant de constater l’élargissement des fermes porcines, lesquelles ont crû de 250 % au cours de la dernière décennie. Une ferme compte actuellement en moyenne 1 100 porcs en stock.

La force des prix des porcs, la faiblesse du coût des aliments, l’efficacité de l’élevage et le niveau record des exportations ont comporté une incidence bénéfique sur les ressources financières des producteurs. Les recettes monétaires agricoles relatives à l’élevage de porcs ont atteint 4,2 milliards de dollars en 2004, en hausse de 25 % par rapport à l’année précédente.

Stocks de porcs

Au 1er avril 2005

 ReproductionPorcs à l’engraissementTotal des porcs
 20052004 à 200520052004 à 200520052004 à 200520052004 à 2005
   moins de 20 kilogrammes20 kilogrammes et plus  
 en milliers de têtesvar. en %en milliers de têtesvar. en %en milliers de têtesvar. en %en milliers de têtesvar. en %
Canada1 6451,04 5361,88 4990,314 6800,8
Atlantique 34-1,2104-4,5 217-2,6 354-3,0
Québec 4230,01 2894,02 553-0,24 2651,1
Ontario 436-2,01 146-1,62 013-1,83 594-1,8
Est 893-1,02 5381,04 782-1,08 213-0,4
Manitoba 3763,71 0204,01 5151,22 9102,5
Saskatchewan 1332,4 3356,0 8907,31 3586,5
Alberta 2213,3 592-1,21 212-0,42 025-0,2
Colombie-Britannique 236,1 514,7 1002,1 1743,4
Ouest 7523,41 9982,73 7172,16 4672,4
Nota: Les totaux peuvent ne pas correspondre en raison de l’arrondissement des données.

Le rapport Statistiques de porcs, vol. 4, no 2 (23-010-XIF, gratuit) est maintenant accessible en ligne. À la page Nos produits et services, sous Parcourir les publications Internet, choisissez Gratuites, puis Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires