Stocks de porcs au troisième trimestre de 2003

Ottawa (Ontario), 22 octobre 2003 – Les producteurs porcins canadiens ont légèrement réduit leurs stocks au troisième trimestre. Toutes les provinces ont enregistré de faibles baisses de leurs stocks de porcs.

Les stocks se sont repliés de 1,2 % par rapport au 1er juillet pour se fixer à 14,4 millions de porcs au 1er octobre. Il s’agit d’un recul de 3,3 % par rapport à octobre 2002.

Bien que le nombre total de porcs ait diminué, la taille du troupeau reproducteur est demeurée presque inchangée comparativement au 1er juillet et elle a augmenté de 2,9 % par rapport à octobre 2002. Cette restructuration du secteur est liée à l’augmentation des exportations de porcelets sevrés vers les États-Unis, où ils sont envoyés pour l’engraissement.

Les stocks ont culminé en octobre 2002. Cependant, la conjugaison des faibles prix des porcs et des prix élevés des céréales fourragères a entraîné une baisse des bénéfices, voire des pertes, pour certains producteurs. Le tout s’est traduit par une diminution du nombre de porcs dans les fermes.

Les prix des porcs et les perspectives de prix se sont améliorés après s’être effondrés à l’automne 2002. Les prix demeurent toutefois bien en dessous des prix élevés observés il y a à peine deux ans, soit en 2001. En septembre 2003, les prix étaient de 25 % supérieurs aux prix de septembre 2002, où ils étaient tombés à leur niveau le plus bas de l’année. Beaucoup de porcs sont élevés sous contrat, ce qui protège les producteurs des fluctuations à court terme des prix au comptant.

Les prix des porcs sont surtout déterminés aux États-Unis, où ils se sont rétablis après la chute enregistrée l’an passé, soutenus par la demande et l’augmentation des prix du boeuf. La fermeture de la frontière américaine au boeuf canadien, le 20 mai, a aussi été un facteur à l’origine de cette hausse. Les prix du boeuf ont augmenté avec le resserrement des approvisionnements au sud de la frontière, ce qui a par ailleurs fait monter les prix du porc.

Les exportations de viande de porc se sont accrues à mesure que des pays tels que les États-Unis, le Japon, le Mexique et l’Australie se sont mis à en importer davantage. Les exportations de janvier à août 2003 ont grimpé de 22 % comparativement à la même période en 2002.

Les exportations de porcs vivants, principalement vers les États-Unis, ont monté de 24 % au cours des neuf premiers mois de 2003, comparativement à la même période en 2002. Les abattages ont connu un ralentissement au troisième trimestre, ayant atteint des niveaux inférieurs aux volumes du deuxième trimestre et de la même période en 2002.

La publication Statistiques de porcs, vol. 2 no 4 (23-010-XIF, gratuite) est maintenant accessible dans le site Web de Statistique Canada. À la page Nos produits et services, sous Parcourir les publications Internet, choisissez Gratuites, puis Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires