Stocks de porcs au troisième trimestre de 2004

Ottawa (Ontario), 28 octobre 2004 – Les producteurs de porcs canadiens ont réduit leurs stocks à la faveur d’un essor des exportations et d’une flambée des prix au troisième trimestre de 2004. Les stocks n’étaient plus que de 14,7 millions de porcs au 1er octobre 2004, en baisse de 1,2 % par rapport au 1er juillet, mais légèrement en hausse comparativement à la même période de l’année dernière.

Les producteurs ont pu tirer parti des conditions favorables, y compris du temps plus frais que la normale, en donnant une nourriture abondante à leurs animaux pour les amener plus rapidement sur le marché. Les prix des céréales fourragères ont ralenti pendant la période, car les approvisionnements étaient suffisants.

Les stocks de porcs à l’engraissement dans les fermes canadiennes ont reculé de 1,2 %, tandis que le nombre de truies est demeuré stable. Toutes les grandes provinces productrices de porcs ont accusé des baisses.

Les exportations de porcs vers les États-Unis ont connu une croissance spectaculaire après la fermeture de la frontière aux bovins canadiens en mai 2003. Au cours des 9 premiers mois de 2004, les exportations ont atteint le niveau record de 6,3 millions de porcs. C’est 19,9 % de plus qu’au cours de la même période de 2003, mais 50,2 % de plus qu’en 2002 (lorsque la frontière était toujours ouverte aux bovins canadiens). La croissance des exportations représente des expéditions de 2,1 millions de plus de porcs qu’au cours des 9 premiers mois de cette année par rapport à la même période de 2002.

Avec la fermeture de la frontière américaine aux bovins canadiens et la forte demande de boeuf aux États-Unis, les prix du boeuf ont atteint des niveaux record, entraînant une hausse de la demande de viande de porc et de porcs. La situation a provoqué une hausse des prix dans les deux pays. De même, comme les expéditions de bovins sont moins considérables, la capacité de transport pour envoyer les bovins dans le sud est plus que suffisante.

Après deux ans de faibles prix et la léthargie qui a marqué la deuxième moitié de 2003, les prix des porcs ont rebondi en 2004 pour atteindre des niveaux qui ne s’étaient pas vus depuis 2001. Le prix de juin 2004 reflétait une progression de plus de 60 % depuis le début de l’année. Malgré un certain ralentissement, le prix de septembre était toujours près de 40 % supérieur à celui de janvier.

Le 5 mars 2004, inquiet de la hausse des exportations, le National Pork Producers Council des États-Unis a déposé une demande de droits antidumping et compensateurs sur les porcs canadiens. Il a présenté ses demandes à la fois au US Department of Commerce et à la International Trade Commission des États-Unis. Ces mesures ajoutent un élément d’incertitude sur le marché, mais il faut dire que le Département du Commerce a penché en faveur du Canada dans sa détermination préliminaire de droits compensateurs.

Stocks de porcs

Au 1er octobre 2004

 ReproductionPorcs à l’engraissementTotal des porcs
 20042003 à 200420042003 à 200420042003 à 200420042003 à 2004
   moins de 20 kilogrammes20 kilogrammes et plus  
 en milliers de têtesvar. en %en milliers de têtesvar. en %en milliers de têtesvar. en %en milliers de têtesvar. en %
Canada1 6241,64 532-1,08 5090,914 6650,4
Atlantique33-6,0106-3,9215-3,4354-3,8
Québec417-0,51 3133,02 575-2,54 305-0,7
Ontario4371,21 096-4,12 0970,63 630-0,8
Est8870,12 515-0,54 887-1,38 289-0,9
Manitoba3715,19873,41 501-0,82 8591,4
Saskatchewan1333,84021,680010,91 3357,2
Alberta212-0,1580-11,31 2195,62 010-0,5
Colombie-Britannique2210,6484,61033,31724,5
Ouest7383,52 017-1,63 6223,96 3762,0
Nota :Les totaux peuvent ne pas correspondre en raison de l’arrondissement des données.

La publication Statistiques de porcs, vol. 3, no 4 (23-010-XIF, gratuite) est maintenant accessible en ligne. À la page Nos produits et services, sous Parcourir les publications Internet, choisissez Gratuites, puis Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires