Stocks de porcs au troisième trimestre de 2006

Ottawa (Ontario), 26 octobre 2006 – Les stocks de porcs semblent avoir enregistré une cinquième baisse trimestrielle consécutive, les prix étant demeurés faibles et les maladies ayant causé des ravages chez de nombreux producteurs de l’Est canadien.

Les agriculteurs ont déclaré que leurs exploitations comptaient 14,1 millions de porcs en date du 1er octobre 2006, selon une enquête réalisée au début septembre. Il s’agit d’une baisse de 2,4 % par rapport au deuxième trimestre de 2006 et d’une diminution de 5,3 % par rapport à la même date l’an dernier.

Les stocks de porcs au 1er octobre 2006 dans l’Est canadien affichaient un déclin considérable de 8,0 % par rapport à la même date l’an dernier. Dans l’Ouest canadien, les stocks ont reculé de 1,8 %.

Les maladies comme les circovirus porcins, entre autres, n’ont cessé d’affliger la production porcine au Québec et en Ontario. Depuis le deuxième trimestre de 2005, le taux de pertes attribuables aux maladies a doublé par rapport à celui des années antérieures.

Les prix des porcs ont enregistré une légère hausse au cours des derniers mois, mais ils étaient demeurés faibles au début de l’année, soit une situation imputable en partie à la vigueur du dollar. Au cours des six premiers mois de 2006, le prix moyen des porcs a été inférieur de 19,4 % à celui de la même période en 2005.

En raison du relâchement des prix, les recettes monétaires agricoles tirées des porcs pendant la première moitié de 2006 ont chuté pour se fixer à 1,7 milliard de dollars, en baisse de 19,3 % par rapport à la même période l’an dernier.

En 2006, les exportations internationales de porcs canadiens ont atteint des niveaux quasi record. Au fil des ans, un nombre croissant de jeunes porcs ont été exportés pour fins d’engraissement vers les États-Unis, les agriculteurs ayant bénéficié des approvisionnements abondants en maïs dans ce pays.

L’abattage des porcs au Canada a reculé de 2,6 % au cours des neuf premiers mois de 2006 comparativement à la même période en 2005. Cette situation va de pair avec les faibles prix versés aux éleveurs depuis 2004.

L’abattage au pays n’a cessé d’augmenter de 1999 à 2004, au point d’atteindre, en 2004, un sommet de 22,9 millions de têtes. Depuis lors, l’abattage ne cesse de reculer.

Stocks de porcs

Au 1er octobre 2006

 ReproductionPorcs à l’engraissementTotal des porcs
  2006 2005 à 2006 2006 2005 à 2006 2006 2005 à 2006 2006 2005 à 2006
   Moins de 20 kg20 kg et plus  
 en milliers de têtesvariation en %en milliers de têtesvariation en %en milliers de têtesvariation en %en milliers de têtesvariation en %
Canada1 620-1,74 295-4,08 223-6,614 137-5,3
Atlantique32-5,496-6,81960,1323-2,6
Québec405-3,91 2750,62 250-15,13 930-9,4
Ontario431-2,61 1021,21 947-11,43 480-6,7
Est868-3,32 4730,54 392-12,97 733-8,0
Manitoba3791,99260,61 6934,72 9983,0
Saskatchewan1361,8305-32,38797,21 320-6,0
Alberta216-3,1518-13,51 186-2,71 920-5,9
Colombie-Britannique21-1,97359,072-27,6166-0,6
Ouest7520,31 822-9,63 8302,06 404-1,8
Nota: Les totaux peuvent ne pas correspondre en raison de l’arrondissement des données.

Le rapport Statistiques de porcs, vol. 5, no 4 (23-010-XIF, gratuit) est maintenant accessible à partir du module Publications de notre site Web. Choisissez Publications Internet gratuites, puis Agriculture.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires