Strasbourg contre les farines de poisson pour les vaches

Strasbourg (France), 28 octobre 2004 – Le Parlement européen s’oppose, dans une résolution adoptée à Strasbourg, à l’introduction de farines de poisson dans l’alimentation des ruminants.

Le Parlement considère que « les protéines animales ne sont pas un élément naturel dans l’alimentation des ruminants » et rappelle que leur interdiction a permis de faire reculer le nombre de cas d’ESB (encéphalopathie spongiforme bovine), la « maladie de la vache folle ».

La Commission européenne voudrait assouplir cette interdiction en autorisant les farines de poisson dans l’alimentation des ruminants car les laboratoires seraient aujourd’hui capables de les distinguer des protéines de mammifères qui resteraient interdites.

Le Parlement estime qu’il « n’existe pas dans l’Union européenne de personnel de laboratoire expérimenté » pour effectuer ces contrôles et justifie sa position par le principe de précaution.

Source : Reuters

Commentaires