Travail de sol et rendement de soya

Quel type de travail de sol influence le rendement du soya? La question se pose chaque année. Les concours de rendement peuvent nous apprendre à identifier les facteurs de régie les plus importants. L’Université de l’État du Michigan a publié les conclusions tirées des résultats provenant de ces concours réalisés de 2006 à 2011. Plus de 200 sites sur les six années ont été compilés. Chaque année, les cinq sites avec le plus de rendement ont été comparés aux cinq sites ayant les rendements les plus faibles. Pour un total de 30 données. Puisqu’aucune analyse statistique n’a été effectuée, on peut parler de tendance et d’observations, mais pas d’essais scientifiques.

La plupart des champs de soya sont ensemencés sur un retour de maïs. Par contre, la quantité et la qualité des résidus ont augmenté au cours des dernières années. Cette présence accrue de résidus a le potentiel de réduire l’efficacité des semoirs, le réchauffement et l’assèchement du sol au printemps, puis la germination et l’émergence de la culture.

Parmi les 30 sites ayant obtenu le rendement le plus élevé, 80 % d’entre eux avait effectué un travail de sol. Des essais supplémentaires sont nécessaires pour vérifier la rentabilité économique de ce travail de sol et pour identifier lequel des équipements disponibles procure un avantage de rendement sans compromettre l’activité biologique et la conservation des sols.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires