Étude sur le prix du boeuf : les consommateurs n’ont pas été lésés

Québec (Québec), 16 octobre 2003 – La ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, Mme Françoise Gauthier, a fait connaître les résultats des plus concluants tirés d’une étude sur le prix du boeuf. Selon le groupe de travail mandaté par la ministre, les consommateurs québécois n’ont pas été lésés quant au prix du boeuf, pendant les trois mois qui ont suivi la confirmation d’un cas de maladie de la vache folle, le 20 mai dernier.

Rappelons que le groupe de travail était composé d’un ex-sous-ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation et ex-président de la Commission canadienne du lait, M. Guy Jacob, et de deux universitaires, MM. Maurice Doyon et Michel Librowicz, respectivement rattachés à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Montréal. Leur mandat était de mesurer et d’expliquer les écarts de prix moyen hebdomadaire au détail, au Québec et dans les autres provinces, pour la période étudiée, et d’expliquer pourquoi la baisse substantielle des prix payés aux producteurs de bovins ne se traduisait pas par une baisse sensible des prix pour les consommateurs.

Le « Rapport sur l’évolution des prix de la viande bovine durant la période du 20 mai au 30 août 2003 », rendu public, démontre en effet que les baisses de prix du boeuf au détail au Québec ont été supérieures à celles de l’Ontario et supérieures ou équivalentes, selon les coupes, à celles de l’Alberta. De fait, le prix du panier de viande de boeuf est passé de 7,75 $ à 6,53 $ le kg, ce qui correspond à une baisse de 15 %, entre la troisième semaine de juillet et la première semaine de septembre.

« Je suis très heureuse de constater que les consommateurs québécois ont bénéficié d’une baisse des prix », a déclaré Mme Gauthier. « Je remercie les Québécois et les Québécoises d’avoir continué, par leurs achats, à exprimer leur confiance quant à la qualité des produits de viande bovine mis en marché au Québec. Ils ont eu raison de le faire. »

La ministre a tenu à souligner l’indépendance du groupe de travail, la compétence de ses membres et la rigueur de l’étude.

Le groupe de travail a rendu son rapport public aujourd’hui, lors d’une conférence de presse tenue à Québec. La ministre le soumettra maintenant à l’attention de la Commission parlementaire sur l’Agriculture, les Pêcheries et l’Alimentation.

Le « Rapport sur l’évolution des prix de la viande bovine durant la période du 20 mai au 30 août 2003 » peut être consulté dans le site Internet du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation à l’adresse suivante : www.agr.gouv.qc.ca

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Commission canadienne du lait (CCL)
http://www.ccl.ca/

Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation du Québec (MAPAQ)
http://www.agr.gouv.qc.ca/

Université du Québec à Montréal (UQAM)
http://www.uqam.ca/

Université Laval
http://www.ulaval.ca/

Commentaires