Ligne de temps

Un laboratoire en énergie durable : l’IRDA à Deschambault

En activités depuis 1998, l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (IRDA) y a un laboratoire sur le bilan agroenvironnemental des bâtiments d’élevage (BABE) depuis une dixaine d’années au Centre de recherche en science animale de Deschambault (CRSAD). L’an dernier, l’IRDA y installait une autre infrastructure de recherche : le Laboratoire sur les énergies en agriculture durable, le laboratoire LEAD. LeBulletin.com l’a visité pour vous.

Inauguré en septembre 2013, le LEAD a été construit dans le but de réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’objectif est une réduction de GES de 4% par année pendant les cinq premières années du laboratoire. Il a été construit grâce à une subvention de 513 000$ du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Science, de la Recerche et de la Technologie (MESRST), d’Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ), de la Fondation de la Faune du Québec et de l’IRDA.

« Les recherches étaient déjà faites ailleurs, mais nous n’étions pas aussi bien installés, explique le directeur scientifique de l’IRDA, Stéphane Lemay. Ça nous permet de pousser plus loin la recherche. »

Une série de trois articles :

Un centre québécois pour la recherche en production porcine : le CRSAD à Deschambault

Un laboratoire en énergies durables : l’IRDA à Deschambault

Une station d’évaluation depuis 20 ans : le CDPQ à Deschambault

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires