Un nouveau projet de contrôle biologique contre les mauvaises herbes

Ottawa (Ontario), 3 mars 2004 – Un projet de recherche conjoint en vue d’utiliser des souches naturelles de champignons visant mettre au point un herbicide biologique a été annoncé par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) et Scotts Canada Ltée.

Le projet conjoint, connu sous le nom de Natural Broadleaf Weed ControlProject, aidera augmenter la disponibilité de produits de pesticides risqueréduit. Cette nouvelle approche biologique pourrait être une bonne solution derechange l’herbicide chimique dont l’utilisation de ce dernier a été restreintdans les milieux urbains, et pourrait être efficace contre les mauvaisesherbes telles que le chardon des champs, le pissenlit et le mouron desoiseaux.

« Le partenariat entre AAC et Scotts Canada est certainement intéressant, »a affirmé le directeur général du programme national en science de bioproduitset bioprocédés pour AAC, le Dr Gordon A. Neish. Cela pourra aboutir lapremière commercialisation mondiale d’un herbicide biologique efficace contrela lutte des mauvaises herbes auprès des industries du gazon et du gazonprécultivé.

« L’équipe en R&D de Scotts Canada, combinée à l’expertise des chercheursd’ACC, espèrent développer une nouvelle technologie de production d’herbicidesbiologiques et sécuritaires pour un public sensibilisé l’environnement. »

« Le potentiel est extraordinaire, a déclaré le vice-président etdirecteur général de la société Scotts Canada Ltée, M. Barry Maynard. « Latransformation d’un organisme vivant en un herbicide naturel sera d’un énormeintérêt pour les agriculteurs canadiens, l’industrie du golf, le secteur del’entretien des pelouses et les millions de propriétaires d’un bout l’autre dupays qui prennent soin de leur gazon et de leur jardin.

Nous sommes très heureux d’avoir été choisis comme partenaire parAgriculture et Agroalimentaire Canada et de travailler un projet allant depair avec notre mission de chercher et de développer des méthodesrespectueuses de l’environnement afin de protéger notre milieu de vie. »

L’entreprise Scotts s’est engagée donner l’accès complet de son expertisedans les domaines de la formulation et de l’expérimentation sur le terrain, dela fermentation et du développement des procédés ainsi qu’à son réseau decommercialisation et de distribution dans le commerce au détail. Scotts seraen mesure d’autoriser et de gérer la distribution de tout herbicide biologiquenaturel que l’on réussira mettre au point.

Ces travaux en science appliquée, d’une durée de trois ans, se feront auCentre de recherches d’AAC Saskatoon et ailleurs au Canada, en collaborationavec la société Scotts à son établissement de R&D Marysville, en Ohio. Tout aulong de la phase de R&D, les souches de champignons sont soumises des essaisd’efficacité réalisés en serre et dans diverses conditions de terrain.

Cette recherche correspond aux propositions environnementales prônéesdans le Cadre stratégique pour l’agriculture. Le gouvernement du Canada s’estengagé identifier et évaluer les systèmes de production respectueuse del’environnement, de même que les technologies émergentes et innovatrices.

Le Centre de recherches de Saskatoon est l’un des 19 centres derecherches d’AAC. La recherche effectuée à Saskatoon contribue à troisprogrammes nationaux en science : la salubrité de l’environnement, lessystèmes de production durable, les bioproduits et bioprocédés.

Scotts Canada est une filiale de la compagnie Scotts, le leader mondialdes produits d’entretien des pelouses et des jardins. L’entreprise oeuvre dansce secteur depuis 135 ans et son siège social se situe à Marysville, en Ohio.Scotts Canada, dont l’administration centrale se trouve à Mississauga(Ontario), est l’un des principaux fournisseurs et vendeurs au Canada deproduits d’entretien des pelouses et des jardins destinés au marché de laconsommation.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada
http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires