Utilisation d’Internet à la maison par les ménages du Canada rural

Ottawa (Ontario), 6 janvier 2004 – Une nouvelle étude révèle que le fait de vivre dans une région rurale du Canada semble être un facteur indépendant qui restreint l’utilisation d’Internet dans les ménages.

L’étude, qui s’appuie sur les données de l’Enquête sur l’utilisation d’Internet par les ménages à la maison, révèle que l’utilisation est plus faible dans les ménages à l’extérieur des 15 régions métropolitaines de recensement les plus populeuses, même après que trois facteurs clés aient été pris en considération, soit lâge et linstruction du chef de ménage et le revenu du ménage.

Les recherches précédentes ont démontré que les membres des ménages des régions rurales sont moins enclins à utiliser Internet, quels que soient leur groupe d’âge, leur niveau de scolarité et leur groupe de revenu.

La nouvelle étude, la première à tenir compte de ces trois facteurs constants, a établi que le concept de «ruralité» en tant que tel était un facteur indépendant de restriction de l’utilisation d’Internet. Autrement dit,lâge et linstruction du chef de ménage et le revenu ne suffisent pas à surmonter l’influence négative qu’exerce le fait de vivre à l’extérieur de ces 15 centres urbains.

Certes, les ménages ayant un chef plus jeune sont plus susceptibles d’utiliser Internet, mais l’avantage que représente le jeune âge du chef de ménage est moins marqué à l’extérieur des 15 centres urbains.

Dans l’ensemble, l’utilisation d’Internet est plus élevée dans les ménages ayant des revenus et des niveaux de scolarité élevés. Cependant, le fait de vivre à l’extérieur de ces centres urbains réduit l’utilisation d’Internet dans tous les groupes de revenu et d’instruction, même dans les ménages à revenu et à niveaux de scolarité élevés.

Les entrepreneurs à l’extérieur des 15 principaux centres urbains n’utilisent pas Internet pour compenser l’éloignement. En fait, les travailleurs autonomes des 15 principaux centres urbains sont plus enclins à utiliser Internet.

Il y a néanmoins un aspect positif : létude a établi que les ménages à lextérieur des 15 principaux centres urbains ayant des enfants de 18 ans ou moins sont plus susceptibles daccéder à Internet que leurs pendants urbains. Donc, les enfants qui résident à lextérieur des 15 principaux centres urbains se trouvent peut-être dans une position relativement favorable.

L’étude n’a pas examiné les frais d’utilisation d’Internet.

Les personnes résidant dans des régions rurales ou éloignées du Canada, qui doivent compenser le problème de la distance en raison de leur isolement géographique, voient Internet comme un moyen important de communication.

L’étude «Facteurs d’utilisation d’Internet à la maison» est maintenant publiée dans le Bulletin d’analyse – Régions rurales et petites villes du Canada, vol. 5, no 1 (21-006-XIF, gratuit). À la page Nos produits et services, sous Parcourir les publications Internet, choisissez Gratuites, puis Communications

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Statistiques Canada
http://www.statcan.ca/

Commentaires