Zone euro : la perte de vitesse de la croissance se confirme

France, 29 novembre 2001 – La zone euro n’est pas épargnée par le ralentissement qui frappe la plupart des pays industrialisés. La croissance du produit intérieur brut (PIB) dans la zone euro au troisième trimestre 2001, par rapport au trimestre précédent, n’a été que de 0,1%, selon les premières estimations de l’Office européen de statistique. Au deuxième trimestre, la croissance avait également atteint 0,1%. Sur un an (par rapport au troisième trimestre 2000), la croissance de la zone euro est de 1,3%. Ce chiffre du troisième trimestre confirme la décélération progressive de la croissance dans la zone euro, qui s’établissait à +1,7% au deuxième trimestre 2001 en rythme annuel. Dans l’Union des quinze, la croissance a été de +0,2% au troisième trimestre 2001 et de +1,4% sur un an.

Bien que ralenties, les dépenses de consommation des ménages (+0,2%) ont soutenu la croissance de la zone euro ces trois derniers mois. Les investissements ont, en revanche, reculé de 0,3%, tout comme les exportations (-0,6%). Toujours par rapport au trimestre précédent, c’est l’agriculture qui a enregistré la croissance la plus élevée parmi les différents secteurs économiques : +1,3%. A l’inverse, l’industrie a fait le moins bon score : -0,6%.

Ces premières estimations confirment la forte perte de vitesse de la croissance dans l’Euroland. Mais elles laissent aussi penser que la zone euro devrait échapper à la récession, contrairement aux Etats-Unis. Les dernières prévisions d’automne de la Commission européenne, publiées ce mois-ci, faisaient d’ailleurs état d’une croissance de 1,6% en moyenne en 2001 dans la zone et de 1,3% en 2002. Une situation « préoccupante », avait alors admis le commissaire européen chargé de l’UEM, Pedro Solbes, avant d’ajouter : « Mais l’Europe devrait éviter la récession et apercevoir le bout du tunnel à la fin de l’année prochaine ».

Source : Les Échos

Commentaires