Laïcité et guide alimentaire

Il faudrait que notre assiette contienne 50 % en légumes, 25 % en protéine et la balance en aliments faits de grains entiers.

Il est finalement sorti ce fameux guide alimentaire. Signe des temps : on veut une société laïque, alors pourquoi pas pour les aliments? Un bon équilibre avec une certaine modération des portions. Tant mieux si le guide incite les gens à diversifier leur consommation.



Laver son linge avec du Roundup

Ceux qui exigent l’interdiction de la vente du glyphosate devrait regarder du côté des produits qu’ils utilisent à la maison.

On a renouvelé l’homologation du glyphosate pour les 15 prochaines années. Il n’en fallait pas plus pour enflammer les lignes ouvertes. Le plus drôle, c’est qu’on nous apprend que la majorité des savons utilisés aujourd’hui dans nos maisons contiennent de l’AMPA. On pourrait caricaturer et dire qu’on lave notre linge sale avec du Roundup.


« Shutdown » aux États-Unis, les marchés ont horreur du vide

Depuis la mi-décembre, c’est le « shutdown » aux États-Unis. M. Trump exige le financement de la construction d’un mur avec le Mexique, mais doit avoir en principe l’aval des démocrates à la Chambre des représentants pour l’obtenir. Ces derniers s’y opposent, de sorte que le « plafond » de la dette américaine n’a pas été relevé, forçant une […] Lire la suite

Agriculture compliquée

Le nombre de fois où on mentionne : touche pas à ça! Tu mets la main carrément dans un nid de guêpes!

J’ai suivi une formation, je suis diplômé, j’ai monté une approche agronomique documentée. À la fin, je dois le faire approuver par un agronome. Pas que je sois contre, mais pour bien des choses, on pourrait reconnaître la démarche et les compétences.





Atelier Céréales Bellevue.

Investir dans un atelier fonctionnel pour réparer les machines

Il y a 30 ans, on a construit un atelier. Aujourd'hui, on constate les résultats. Un parc de machinerie bien amorti tout en étant fonctionnel et rentable.

Il y a 30 ans, on effectuait notre premier projet de construction : un atelier. Avec nos formations en soudure et en mécanique de machineries agricoles à l’ITA, on projetait économiser beaucoup d’argent en effectuant nous-mêmes nos entretiens et réparations.

Changements climatiques : faire partie de la solution

On parle de s’adapter à ces changements, mais le plus motivant, c’est qu’on a la chance de faire partie de la solution.

Le 4 décembre dernier, j’ai participé au panel « Nourrir en 2048 ». J’ai expliqué comment plusieurs agriculteurs adaptent déjà des techniques aujourd’hui qui seront gage de succès dans l’avenir. Réduction du travail du sol, semis direct, couvert végétal… des techniques qui nous ont permis de faire d’une pierre quatre coups.