Échantillonnage de sol : à l’automne ou au printemps?

L’analyse de sol est à la base de tous les plans de fertilisation. La plupart des producteurs préfèrent la période d’automne pour le prélèvement au champ. Les sols sont généralement plus secs en profondeur, ce qui facilite la prise d’échantillon. Et il y a suffisamment de temps pour interpréter les analyses et appliquer les correctifs au printemps suivant. Mais on peut échantillonner tout au long de la saison de croissance. Le plus important est de le faire toujours à la même période pour mieux comparer l’évolution au fil du temps. Pour valider cette hypothèse, une récente étude menée par l’Université de l’État de l’Ohio, aux États-Unis, compare les résultats d’analyse d’automne par rapport à ceux du printemps dans les mêmes champs.

Seuls le pH et la capacité d’échange cationique (CEC) ont démontré une tendance similaire sur tous les sites. Le pH est plus élevé lors d’échantillonnage au printemps tandis que la CEC est plus faible. Pour les autres éléments de l’analyse de sol, des tendances différentes sont observées selon les sites. On ne peut pas tirer de conclusion générale autre que le fait d’utiliser la même période chaque année pour assurer la meilleure précision des résultats obtenus.

Source : Ohio State Newsletter

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires