La 2e production en importance de canneberges aux États-Unis

Les producteurs américains affichent leur meilleure récolte depuis 2016

Avec l’Action de grâce américaine qui approche, le département américain de l’Agriculture (USDA) divulgue plusieurs chiffres qui ont rapport avec cette importante fête.

Malgré un printemps pluvieux, la récolte prévue pour 2019 se situe à 904 millions de livres, soit 1% de plus que l’an dernier. Il s’agit de la meilleure récolte depuis celle de 2016 qui avait enregistré un chiffre record de 963 millions de livres.

Another large U.S. cranberry crop expected in 2019

Articles connexes

automne, recolte de mais

 

Les principaux États producteurs prévoyaient une légère augmentation de leur production (Wisconsin, Massachusetts et New Jersey), à l’exception de l’Oregon. Les deux principaux États anticipaient une récolte de 560 livres pour le Wisconsin et de 230 millions pour le Massuchusetts.

Le Cranberry Marketing Committee rapporte que les mesures de contrôle sur les volumes, mises en place dans la dernière saison commerciale (2018-2019) par le gouvernement fédéral, et la hausse des ventes ont aidé à réduire l’inventaire. Malgré la production abondante prévue cette année, la baisse des inventaires devraient atténuer les pressions à la baisse sur les prix pour les producteurs pour la saison 2019-2020.

Le secteur des canneberges aux États-Unis est affecté depuis plusieurs mois par les tarifs de 40% appliqués sur les importations du petit fruit en Chine. Cette mesure fait partie des nombreuses sanctions appliquées sur des denrées alimentaire et agricoles dans le cadre du conflit commercial qui oppose la Chine et les États-Unis.

Il n’a pas été possible de savoir qu’elle était la production anticipée pour le Québec. La province figure parmi les plus importants producteurs de canneberges en Amérique du Nord, en plus d’être la principale productrice au Canada.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires