Marché des grains: Recul pour le blé

La semaine s’est terminée dans le rouge pour le blé à la suite de statistiques plutôt défavorables. Le maïs est demeuré inchangé tandis que le soya a flirté avec de très légers gains. Les échanges ont été moins nombreux cette semaine puisque les bourses américaines avaient congé pour l’Action de grâces jeudi, qui a été suivi par une séance écourté vendredi.

Le blé a dû composer avec des chiffres décevants concernant les ventes à l’étranger. Le département américain à l’agriculture (USDA) a dévoilé des ventes de près de 200 000 tonnes de blé pour la semaine précédente alors que les attentes se situaient entre 350 000 et 500 000 tonnes. Des analystes attribuent la faible performance du blé américain à la concurrence que livre sur les marchés mondiaux le blé russe beaucoup moins cher. La céréale est également en situation de surplus au niveau international. Dans le dernier mois, le blé s’est vendu 60% moins que la moyenne.

Les ventes pour le maïs ont été équivalentes aux attentes tandis que celles concernant le soya ont été légèrement moindres.

Avec les récoltes terminées à 96% aux États-Unis, les regards se posent maintenant sur l’Amérique du Sud qui poursuit ses semis. Puisqu’un scénario La Nina a été confirmé à près de 65% chance de se réaliser, l’attention sera encore plus importante sur le déroulement des cultures dans cette région du monde. Les années La Nina sont en effet marquées par plus de précipitations qu’en temps normal.

Le boisseau de blé pour mars a reculé de 2% à 4,3475 $US contre 4,4350 $US une semaine plus tôt.

Le boisseau de maïs pour mars a clôturé inchangé par rapport à la semaine dernière à 3,5500 $US.

Le boisseau de soya pour janvier a terminé en très légère hausse de 0,3% à 9,9325 $US comparativement 9,9050 $US vendredi dernier.

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires