Viser une levée uniforme

Au moment de semer du maïs, veiller à l’uniformité de la levée est encore plus important que de s’assurer d’un bon peuplement et d’un espacement adéquat entre les semences. Voici quelques conseils, gracieuseté du semencier Dekalb.

Pour améliorer l’uniformité de l’émergence du maïs, il est non seulement nécessaire d’attendre que les conditions de sol soient bonnes, mais on doit aussi accorder un traitement prioritaire à l’entretien et aux ajustements du semoir.

L’émergence non uniforme provient souvent d’une distribution irrégulière de l’humidité dans la zone de semis, d’un contact insuffisant entre le sol et la semence ou d’un semis de profondeur variable. La présence de plants en retard d’environ 10 jours disséminés sur toute la surface du champ peut engendrer jusqu’à 9 % de perte de rendement.

Des retards d’environ 21 jours peuvent entraîner jusqu’à 22 % de perte. Une différence de deux feuilles ou plus entre deux plants adjacents entraînera généralement la stérilité du plus petit. Les opérations d’entretien du semoir visant spécifiquement l’uniformité de l’émergence sont les suivantes:

1) Le semoir doit être au niveau, avec la barre porte-outil légèrement inclinée en position ascendante vers l’avant et les unités de semis parallèles au sol. Les raccords devront être remplacés s’il y a du jeu dans la tringlerie.

2) Veillez à obtenir un contact adéquat entre les ouvre-sillons à double disque. Une tranchée bien nette en forme de « V » est nécessaire pour obtenir un bon positionnement de semence. Consultez le manuel pour savoir à quel diamètre il est nécessaire de remplacer les disques.

3) Les roues tasseuses doivent être alignées avec les ouvre-sillons à double disque. Si l’alignement est déficient, vérifiez l’usure du support des roues tasseuses. Les roues doivent tourner librement et la pression exercée au sol doit être vérifiée pour s’assurer qu’elle convient au type de sol et aux conditions.

L’entretien du semoir peut aider à optimiser l’efficacité du semis ainsi que la régularité de l’espace entre les plants. Voici quelques opérations d’entretien d’ordre général qui peuvent être exécutées ce printemps :

4) Il est important de maintenir le bon état des chaînes et leur alignement dans les mécanismes d’entraînement et d’embrayage.

5) Consultez le manuel pour savoir quand tester les compteurs. L’inspection annuelle peut inclure une évaluation de l’usure de la plaque arrière et des brosses ainsi que de la pression sur les doigts, dans le cas des compteurs mécaniques. Pour les systèmes pneumatiques, vérifiez l’étanchéité des joints, le réglage des déflecteurs, la qualité des brosses et le contact entre les disques et le cadre.

6) Il peut être nécessaire de remplacer les déversoirs s’ils sont usés à la base. L’usure à la base d’un déversoir pourrait faire en sorte que la semence entre en contact avec le disque; elle risquerait ainsi d’être projetée à la surface du sol.

7) Considérez l’installation d’un système de roues à pointes pour effectuer le travail dans les conditions fraîches et humides. Avec certains semoirs, il est possible de jumeler une roue à pointes à une roue tasseuse en caoutchouc, afin d’éviter le tassement latéral.

8) Quand ils sont bien réglés, les tasses-résidus devraient tasser les résidus, pas le sol.

9) Améliorez l’uniformité de la profondeur ainsi que la qualité du contact sol-semence à l’aide d’un tasse-semence. Suivez les recommandations du fabricant pour régler correctement le « jeu » permis par les roues de jauge de profondeur.

10) Vérifiez la présence de rouille et autres signes d’usure sur les plaques arrières et brosses des doigts cueilleurs. Une jauge d’épaisseur devrait être utilisée pour vérifier la tension sur les doigts; réglez au besoin.

11) Dans le cas des semoirs pneumatiques, utilisez une pression d’air correspondant au poids de la semence.

Source : Dekalb

Commentaires