Il faut sevrer les veaux graduellement

Le sevrage des veaux peut se résumer en un mot : graduellement. Tel est le message lancé par le médecin vétérinaire Robert B Corbett, de Dairy Health Consultation, en Utah aux États-Unis. Selon lui, il est trop fréquent que le lait soit retiré trop rapidement.

« Le sevrage doit être fait vraiment graduellement, dit-il. Il arrive trop souvent aux États-Unis qu’un aliment soit retiré d’un coup. C’est une très mauvaise pratique parce que ces animaux consomment trop de moulée le lendemain ou le jour d’après. Cela cause des problèmes d’acidoses. »

Un bon exemple de sevrage, selon lui, est de partir de 8 litres de lait divisé en deux repas de 4 litres par jour. Puis, on passe à 3 litres deux fois par jour pendant trois ou quatre jours. Puis, à 2 litres deux fois par jour, pendant encore trois ou quatre jours. Au final, le processus devrait prendre environ 12 jours pour sevrer un veau.

Robert B Corbett était le conférencier invité lors du Colloque sur la santé des troupeaux laitiers tenu le 5 décembre 2017 à Drummondville. Lors de l’événement, 265 personnes ont participé, dont 116 producteurs laitiers et 31 vétérinaires.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires