Le secteur porcin québécois se souvient

L’année 2016 marque les 50 ans des Éleveurs de porcs du Québec. Dans un exercice de mémoire, la fédération affiliée à l’UPA et le chercheur Michel Morissette ont chacun produit un livre retraçant le dernier demi-siècle.

Naissance d’une fédération

Tous les présidents des Éleveurs de porcs encore vivants, lors de la récente assemblée générale: David Boissonneault, de 2011 à aujourd’hui, Jean-Guy Vincent, de 2007 à 2011, Claude Corbeil, de 2003 à 2007, Clément Pouliot, de 1997 à 2003, Laurent Pellerin, de 1985 à 1994, Yvon Scalabrini, de 1981 à 1985, René Turcotte, de 1980 à 1981 et Charles Proulx, de 1994 à 1997.

Tous les présidents des Éleveurs de porcs encore vivants, lors de la récente assemblée générale: David Boissonneault, de 2011 à aujourd’hui, Jean-Guy Vincent, de 2007 à 2011, Claude Corbeil, de 2003 à 2007, Clément Pouliot, de 1997 à 2003, Laurent Pellerin, de 1985 à 1994, Yvon Scalabrini, de 1981 à 1985, René Turcotte, de 1980 à 1981 et Charles Proulx, de 1994 à 1997.

Fondé le 11 août 1966, la Fédération des producteurs de porcs du Québec, devenue les Éleveurs de porcs du Québec en 2013, en a vu des changements et des défis. C’est ce qu’on retrouve dans l’album-souvenir du 50e anniversaire. Voici les principaux faits saillants des 50 dernières années :

– 11 août 1966 : fondation;

– 1971, 1973 et 1981 : référendums pour la mis en place du plan conjoint;

– 1977 et 1981 : mise en place de l’ASRA pour les porcelets et les producteurs-finisseurs;

– 1989 : mise en place de l’encan électronique;

– 1990 : lancement de la revue Porc Québec;

– 1991 : création de Canada Porc International;

– 1992 : Fondation du Centre de développement du porc du Québec;

– 1998 : blocage de l’autoroute 20, le prix du porc connaît une chute sans précédent;

– 2001 : sortie du film Bacon, au cœur de la concertation citoyenne anti-porcheries;

– 2002 : audiences du BAPE;

– 2006-2010 : prériode d’un pessimisme sans précédent chez les producteurs, sur fond de crises sanitaires et de faillites d’entreprises porcines;

– 2009 : nouvelle convention de mise en marché du porc;

– 2012 : crise de liquidités causée par la flambée du prix des grains;

– 2013 : changement de nom et d’image : les Producteurs de porcs du Québec deviennent les Éleveurs de porcs du Québec;

– 2013 : création de l’Équipe québécoise de santé porcine;

– 2014 : plan stratégie de la filière porcine et premier Porc Show;

– 2016 : Célébrations du 50e.

Outil pédagogique

Le livre L’industrie porcine au Québec – 50 ans d’évolution sous la direction de Michel Morisset publié aux Presses de l’Université Laval est beaucoup plus un livre pédagogique sur l’organisation de l’industrie porcine et les défis relevés durant les derniers 50 ans, qu’un livre d’histoire. Après tout, Michel Morisset est professeur d’université! Le livre est le fruit de la collaboration de six auteurs, tous des scientifiques. On y retrouve des analyses du secteur porcin et de très nombreuses données sur l’industrie.

La vidéo suivante a été produite par les Éleveurs de porcs du Québec dans le cadre de son cinquantenaire.

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires