Vaut mieux faire adopter les porcelets tôt

PorceletEffectuer des adoptions croisées de porcelets entre les portes diminue les risques de mortalité présevrage chez les porcelets. Toutefois, déplacer les porcelets le deuxième jour, ainsi qu’un plus faible poids de naissance, ont l’effet inverse.

Telles sont les conclusions d’une recherche menée par les chercheurs Markku Johansen et Poul Baekbo du Centre danois de recherche porcine (VSP), et Jan Dahl du Conseil danois sur l’Agriculture et l’Alimentation. Les résultats ont été présentés au congrès de l’International Pig Veterinary Society (IPVS) tenu à Dublin en juin dernier.

L’étude a été menée dans neuf élevages naisseurs-finisseurs ayant plus de 1,8 mort-né par portée. Environ 70 mises bas subséquentes ont été cumulées dans l’étude. Au total, 8611 porcelets nés vivants ont été compilés et 1615 porcelets sont morts (18,3 %). Le jour de la naissance, 26 % des porcelets ont été adoptés, et entre les jours 2 et 20, 30% des porcelets ont été déplacés.

En analysant les résultats, les chercheurs ont constaté que les porcelets adoptés durant la première journée avaient 23% moins de chance de mourir avant le sevrage. Par conséquent, les porcelets déplacés après le premier jour avaient 2,5 fois plus de chances de mourir avant le sevrage.

Source : PigProgress.net

à propos de l'auteur

Agronome et journaliste

Marie-Josée Parent

Marie-Josée Parent couvre les productions laitière, bovine, avicole et porcine au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires