Nouvelle série de tracteurs à quatre chenilles John Deere

John Deere

9XR à quatre chenilles de John Deere

L’an dernier, John Deere nous donnait un aperçu de ce que serait sa toute nouvelle gamme de tracteurs. Les agriculteurs qui attendaient que John Deere offre un tracteur de haute puissance à quatre chenilles pouvant se comparer au Quadtrac et au DeltaTrack peuvent enfin appeler leur concessionnaire.

La gamme 9 de John Deere comprenait déjà les tracteurs à roues 9R et les tracteurs à deux chenilles 9RT. Maintenant, la nouvelle série de tracteurs 9RX à quatre chenilles vient de s’ajouter à la gamme 9.

La série 9RX propose des modèles de 470 à 620 ch. Les modèles à 470 et à 520 ch sont équipés d’un moteur PowerTech PSS de 13,5 L de John Deere. Quant aux modèles à 570 et à 620 ch, ils sont munis du moteur QSX15 de Cummins.

Fabriquées au Kansas par Camso (anciennement Camoplast Solideal), les chenilles en caoutchouc Camso Duradrive 3500 et 6500 résistantes aux crevaisons sont offertes à 30 ou à 36 pouces de largeur.

Tous les modèles 9RX sont munis d’une servotransmission e18 de Deere, combinée au système Efficiency Manager, pour permettre un contrôle automatique du moteur et de la transmission. Les modèles 9RX peuvent aussi inclure en option le système Active Command Steering qui est compris avec les tracteurs à roues de la série 9R. Le système Active Command Steering modifie la sensibilité du volant afin de rendre les tracteurs plus stables à des vitesses de route, tout en leur donnant un contrôle précis dans les champs.

Le système hydraulique a été repensé et comprend jusqu’à huit vannes de contrôle sélectif. Sa capacité est de 58 gal/min (219 L/min). Un système avec une capacité de 115 gal/min (435 L/min) est également offert, en option.

Colin MacDonald, le responsable de la série 9RX de John Deere, explique les caractéristiques des chenilles. « Nous avons utilisé deux rouleaux de diamètre de large. Ces rouleaux comportent un système de boulonnage qui a fait ses preuves au cours des 20 dernières années sur les tracteurs 8RT et 9RT. Chaque rouleau est tout simplement boulonné sur une cartouche de moyeu scellée. Cette dernière a été conçue pour réduire l’entretien et éliminer les intervalles de service quotidien. De plus, elle ne nécessite qu’une seule vérification du niveau d’huile aux 1500 heures.

Espacés de part et d’autre de l’essieu, les deux rouleaux permettent de réduire les chocs et les impacts vers le haut lorsque le train de roulement passe par-dessus les obstacles d’un terrain. Ainsi, nos clients peuvent profiter d’une conduite plus agréable. »

« Nous voyons beaucoup de modèles sur le marché ayant plus de deux rouleaux », a ajouté Colin MacDonald. « Un de ces rouleaux se situe souvent en dessous de l’endroit où l’essieu est lié au train de roulement. » Colin MacDonald explique que cela peut rendre la conduite moins confortable. « Lorsque le train de roulement passe au-dessus du sol et frappe un obstacle, vous allez le ressentir dans la cabine », soutient-il.

Ce concept de chenille « permet une meilleure expérience de conduite. De plus, nous sommes allés de l’avant et nous avons ajouté la suspension de cabine, ce qui permet d’améliorer davantage l’expérience de conduite. »

« Nos tracteurs de la série 9RX, avec leurs quatre trains de roulement à transmission forcée et leur capacité à maintenir la traction tout en tournant avec une charge lourde constituent l’option idéale pour nos clients qui tirent de larges semoirs pneumatiques ou de larges outils de labourage. »

Cet article de Leeann Minogue publié dans grainews.ca est une traduction.

 

 

 

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires