Vent de renouvellement chez Merlo

Amilcare Merlo, propriétaire de la compagnie qui produit les chargeurs télescopiques
Merlo, accueillait récemment un groupe de concessionnaires et de clients canadiens en
visite à son usine italienne de Coni. Amilcare Merlo présentait le projet de réinvestissement de 150 millions d’euros (208 M$) en cours dans ses installations.
Un projet qui consiste à rajeunir à la fois les locaux de fabrication et la gamme de produits.
Les ateliers de construction des chargeurs télescopiques Merlo, aménagés au pied des Alpes italiennes, subiront une restauration majeure impliquant notamment l’ajout de stations automatisées. Dans l’une d’elles, par exemple, un robot soutiendra à lui seul un châssis entier et y percera à répétition tous les trous nécessaires, avec une précision chirurgicale. Merlo produit aujourd’hui deux chargeurs télescopiques spécialement conçus pour le travail agricole : le Turbofarmer, offert en neuf variations, et le Multifarmer, qui se décline en quatre versions. Tous les modèles ne sont toutefois pas encore commercialisés au Canada.
Le Multifarmer, avec son moteur diésel à quatre cylindres d’une puissance de 115 ch à 156 ch peut accomplir le travail d’un tracteur utilitaire. Il est équipé d’une prise de force (PDF) arrière à entraînement mécanique de 540 et 1000 r.p.m. à enclenchement module qui adoucit l’embrayage de l’outil à relier, selon son inertie. Ce chargeur télescopique est également doté d’un attelage trois-points de catégorie 3 et de raccords hydrauliques arrière faisant le lien avec un circuit hydraulique à centre ouvert ou fermé.
En outre, le Multifarmer est monté sur quatre roues motrices. Ainsi, toutes ces caractéristiques permettent à l’appareil d’exécuter la variété de travaux au champ normalement attribuée aux tracteurs utilitaires. Néanmoins, les modèles Multifarmer font quelque chose que les tracteurs utilitaires ne peuvent pas faire : hisser un maximum de 4 tonnes, et cela, jusqu’à une hauteur de 9 m.
D’autre part, leur cabine à l’intérieur redessiné, et à suspension installée en série, invite à la conduite. Pour assurer la stabilité des charges soulevées, un système standard de réglage empêche le châssis de pencher sur un terrain inégal.
La compagnie a laissé entendre que le poids maximal de levage passera de 4 à 5 tonnes sur un nouveau modèle dont on prévoit la sortie au courant de l’année.

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Le Bulletin des agriculteurs

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Articles récents de Le Bulletin des agriculteurs

Commentaires