Maïs protégé contre la chrysomèle des racines

Winnipeg (Manitoba), 17 mars 2003 – Monsanto Canada a annoncé que l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) et Santé Canada ont terminé le processus d’évaluation de l’innocuité et ont accordé l’approbation pour le maïs YieldGard(MD) Chrysomèle au Canada. Il s’agit du premier produit issu de la biotechnologie moderne pour le contrôle du ravageur la chrysomèle des racines du maïs.

Monsanto s’engage à lancer de nouveaux produits uniquement après avoir obtenu l’approbation qui permet l’accès aux marchés, et après avoir travaillé auprès des producteurs afin de s’assurer d’offrir des avantages sur le plan commercial ainsi qu’environnemental.

DEKALB ne disposera que de quantités très limitées de semences de maïs YieldGard Chrysomèle pour les producteurs de l’Est du Canada pour les semis en 2003. L’approvisionnement restreint sera destiné en grande partie à des fins de recherche et des essais chez les producteurs en vue d’évaluer les bienfaits de la technologie.

« Nous travaillerons en collaboration avec les producteurs pour semer des essais côte à côte afin de comparer un hybride YieldGard Chrysomèle avec son isoline traité avec un insecticide conventionnel, explique Stéphan Laliberté, directeur des ventes, Québec et Est de l’Ontario, pour Monsanto Canada. Ces essais démontreront aux producteurs que la technologie YieldGard Chrysomèle constitue une alternative intéressante aux insecticides traditionnels et aide à assurer que le plein potentiel de rendement d’un hybride n’est pas compromis par une infestation de la chrysomèle des racines du maïs dans les champs. »

Les hybrides de maïs dotés de la technologie YieldGard Chrysomèle contiennent une protéine Bacillus thuringiensis (Bt), un microbe que l’on retrouve couramment dans le sol et qui s’attaque tout particulièrement aux larves de la chrysomèle des racines du maïs, ce qui permet de protéger les racines du plant de maïs contre les effets néfastes de la chrysomèle des racines du maïs.

« Grâce à la protection intégrée à la semence, le maïs YieldGard Chrysomèle assure le contrôle d’un ravageur nuisible au maïs tout en diminuant de façon importante la quantité d’insecticide requise pour protéger la culture. Il s’agit d’une étape déterminante dans le développement continu de la biotechnologie végétale, affirme Rob Hannan, chef de produits, maïs et soya, pour Monsanto Canada. Le maïs YieldGard Chrysomèle entre dans la famille de produits pour le maïs protégés contre les insectes, y compris le maïs YieldGard Pyrale. Dans un avenir rapproché, nous serons en mesure d’offrir aux producteurs des combinaisons de produits YieldGard et le gène Roundup ReadyMD de Monsanto pour le contrôle des mauvaises herbes. »

Il a été démontré que le maïs YieldGard Chrysomèle fournit un meilleur contrôle de la chrysomèle des racines du maïs tout au long de la saison et assure un niveau de contrôle plus fiable comparativement aux insecticides utilisés contre la chrysomèle des racines du maïs et aux traitements de semences.

« La technologie YieldGard Chrysomèle fait effet peu importe les conditions météorologiques, le moment du semis ou les conditions au champ. Elle est facile à utiliser, ne nécessite aucun équipement supplémentaire, ne présente aucun inconvénient sur le plan de la manutention pour l’application et permet également de réduire l’exposition aux insecticides utilisés contre la chrysomèle des racines du maïs », dit Pierre Lanoie, représentant, développement de produits, chez Monsanto.

Un sondage effectué récemment auprès des producteurs par Stratus Agri-Marketing Inc. révèle que 11% des superficies ensemencées de maïs dans l’Est du Canada sont traitées avec un insecticide pour le maïs afin de contrôler la chrysomèle des racines du maïs. Les producteurs peuvent s’attendre à connaître des pertes de rendement de l’ordre de 10 à 15% dans des champs infestés de la chrysomèle.

Le maïs YieldGard Chrysomèle promet d’être une alternative efficace aux herbicides traditionnels. Lors d’essais au champ confinés effectués de 2000 à 2002 par Monsanto, les hybrides de maïs YieldGard Chrysomèle ont donné une augmentation de rendement de 9 boisseaux relativement à l’isoline non traité et ont égalé ou dépassé le rendement des semences traitées avec les principaux insecticides pour la chrysomèle des racines.

Afin d’assurer que la technologie YieldGard Chrysomèle demeure à l’avenir un outil efficace pour la régie, les producteurs devront mettre en oeuvre des pratiques de gestion de la résistance des insectes (GRI) pour prévenir le développement d’une résistance naturelle chez les ravageurs ciblés.

Dans le cadre de l’approbation de l’innocuité du maïs YieldGard Chrysomèle pour l’alimentation humaine et animale ainsi que pour l’environnement, l’ACIA exige la mise en place d’un plan de GRI similaire à ceux que l’on utilise déjà pour des produits Bt développés auparavant tels que le maïs YieldGard Pyrale. Dans le cas du maïs YieldGard Chrysomèle, l’ACIA exige que les producteurs ensemencent un refuge de maïs non-YieldGard Chrysomèle adjacent à ou à l’intérieur du champ de maïs YieldGard Chrysomèle et équivalent à un minimum de 20% des superficies de maïs. Un tel plan de GRI est compatible avec les recommandations de la Coalition canadienne contre les ravageurs du maïs (CCRM), un groupe d’experts composé d’universitaires, de chercheurs et de représentants de l’industrie et du gouvernement.

Monsanto est le plus important fournisseur au monde d’innovations technologiques et de produits agricoles qui visent à améliorer la productivité des entreprises agricoles et la qualité des aliments.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA)
http://www.cfia-acia.agr.ca/

Monsanto
http://www.monsanto.com/


Commentaires