Pour le bien des sols

Pour le bien des sols

L’agronome Louis Robert, connu pour l’histoire qui porte désormais son nom, a passé les derniers mois à rédiger un livre sorti récemment. Il revient dans l’ouvrage sur ce qui l’a propulsé dans l’arène publique mais surtout, il reprend le bâton de pèlerin qu’il porte depuis ses débuts au MAPAQ, soit la santé des sols. Un […] Lire la suite

Il semble que mai va donner lieu à des précipitations régulières. Donc, contrairement à l’an dernier, on aurait de l’eau, mais sans excès.

«Le printemps s’annonce pas trop pire!»

Certains producteurs ont commencé à préparer le terrain et ont même rapporté avoir soulevé de la poussière

Revivrons-nous ce printemps la sécheresse de l’an dernier? Pas selon le site météo WeatherTrend 360, qui s’attend plutôt à des pluies régulières en mai. L’agronome Gilles Corno énumère les défis auxquels les producteurs pourraient faire face selon les prévisions printanières.


Compaction: action, réaction!

Compaction: action, réaction!

Le CRAAQ a diffusé récemment un webinaire animé par l’agronome Louis Robert, conseiller expert en grandes cultures, à la direction régionale de la Montérégie-Est du MAPAQ. La présentation appelée ” La caractérisation des propriétés physiques et biologiques du sol par la méthode des profils de sol : approche suggérée” visait à démontrer une approche à […] Lire la suite



Un système racinaire bien développé. L’objectif, c’est d’obtenir une masse racinaire d’une bonne circonférence, présentant au centre un dégagement de la grosseur d’un poing. Cette répartition des racines permet au plant de maïs d’exploiter toute la fertilité du profil de sol. De plus, elle isole le plant des excès de chaleur ou de sécheresse.

De la verse causée par la chrysomèle?

Pour avoir une réponse fiable, il faut réaliser un dépistage des larves au printemps… et le combiner à un test de compaction

La présence de plants en col d’oie ou versés dans les champs combinée à l’abondance de chrysomèles incitent les producteurs à croire que cet insecte est le responsable du problème. Un agronome invite plutôt à la prudence.