Il y a un risque de pénurie de médecins vétérinaires dans le secteur bioalimentaire.

Des solutions pour prévenir la pénurie de médecins vétérinaires dans le secteur agricole

La Faculté de médecine vétérinaire a ciblé trois stratégies

La pénurie de médecins vétérinaires préoccupe le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) à un point tel que le ministère a commandé un portrait de la situation. « Les travaux menés par le MAPAQ et ses partenaires démontrent qu’il existe une inadéquation entre le nombre de médecins vétérinaires quittant la pratique […] Lire la suite

La présidente de l'Ordre des médecins vétérinaires du Québec, Dre Caroline Kilsdonk.

La pénurie de médecins vétérinaires est plus grande chez les animaux de ferme

En entrevue, la présidente de l’Ordre des médecins vétérinaires explique les solutions envisagées

Ces jours-ci, les médias parlent abondamment de la pénurie de médecins vétérinaires pour les animaux de compagnie. Or, la pénurie est encore plus grande dans les animaux de ferme. L’Ordre des médecins vétérinaires du Québec compte 2650 vétérinaires, dont le tiers ne pratiquent pas. Ils oeuvrent dans des secteurs comme l’administration, les laboratoires ou l’enseignement. […] Lire la suite


La doyenne de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal, Dre Christine Theoret.

50 bougies pour la Faculté de médecine vétérinaire

Entrevue avec la doyenne

En octobre 1968 et après plusieurs décennies d’existence, l’école de médecine vétérinaire de Saint-Hyacinthe devenait la Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal. Qu’est-ce que cela a changé pour le domaine? Nous avons interviewé la doyenne de la Faculté, la Dre Christine Theoret.

Stephen Hutten est propriétaire de The Hitching Post, un point de vente de fournitures agricoles de St. Marys, en Ontario, qui ne sera plus en mesure de vendre des antimicrobiens aux agriculteurs en vertu de la nouvelle réglementation en vigueur le 1er décembre.

Le reste du Canada devra s’habituer aux prescriptions vétérinaires

Le 1er décembre 2018, les producteurs agricoles des autres provinces canadiennes feront comme au Québec

Si au Québec, nous sommes habitués aux prescriptions vétérinaires depuis plus de 30 ans, ce n’est pas le cas pour les autres provinces canadiennes. Un fournisseur de produits agricoles ou un meunier devra dorénavant refuser de vendre un antimicrobien d’importance médicale ou un produit qui en contient si le producteur n’a pas de prescription d’un […] Lire la suite