Aide au secteur de l’agriculture biologique

Vancouver (Colombie-Britannique), 8 juin 2001 – Un nouvel octroi fédéral de plus de 600 000 dollars aidera les producteurs canadiens d’aliments biologiques à accroître leur part d’un marché international en croissance constante.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief, a annoncé aujourd’hui le financement de trois projets complémentaires : 375 000 dollars pour un programme d’aide à l’accréditation des organismes certificateurs; 130 000 dollars pour la publication d’un manuel qui expliquera comment cultiver des grandes cultures en conformité avec la norme canadienne de l’agriculture biologique; 100 000 dollars pour financer en partie le congrès mondial de la Fédération internationale des mouvements d’agriculture biologique qui se tiendra l’année prochaine à Victoria, en Colombie-Britannique, et où sont attendus un millier de délégués représentant les mouvements biologiques de tous les coins du monde.

Le Programme d’aide à l’accréditation des organismes certificateurs encouragera les organismes chargés de certifier les producteurs d’aliments biologiques à obtenir leur accréditation en regard de la norme nationale du Canada pour l’agriculture biologique. Le programme prévoit le remboursement de 50 pour cent des frais que doivent débourser les organismes qui font une demande d’accréditation auprès du Conseil canadien des normes (CCN), à concurrence de 25 000 dollars par demande. Pour pouvoir prétendre à cette aide financière, les organismes doivent avoir vu leur demande d’accréditation acceptée par le CCN d’ici au 31 décembre 2003.

L’accréditation nationale des organismes certificateurs canadiens est indispensable pour faire reconnaître par les marchés étrangers la capacité du Canada à produire des produits biologiques de qualité. C’est un atout dont on se servira dans les négociations sur l’accès à ces marchés.

« Il existe d’excellentes perspectives de marché partout dans le monde pour les produits biologiques, a déclaré M. Vanclief. Le secteur canadien de l’agriculture biologique produit des denrées de qualité supérieure et il est prêt à conquérir de nouveaux marchés. C’est pourquoi la certification est si importante. Pour exploiter à fond cet immense potentiel, nous devons nous assurer que les produits destinés au marché international satisfont à une norme nationale et nous devons bâtir pour le Canada la réputation d’un pays qui produit des aliments biologiques certifiés de la plus grande qualité. »

Le secteur canadien de l’agriculture biologique, modeste mais en pleine croissance, réalise annuellement un chiffre d’affaires au détail de 1 milliard de dollars et se développe au rythme annuel de 20 pour cent. Il prévoit que sa part de marché augmentera de 5 à 10 pour cent d’ici à 2010.

Il existe de bonnes chances de voir cette part de marché croître encore plus rapidement sur plusieurs grands marchés comme les Etats-Unis, l’Europe et le Japon. Dans le but de saisir pleinement ces chances, le secteur de l’agriculture biologique s’emploie à certifier ses producteurs en conformité à la norme nationale sanctionnée en 1999. Cette norme d’application facultative – élaborée en consultation avec l’Office des normes générales du Canada et sanctionnée par le CCN comme la norme nationale du Canada – fixe des modalités de production et de transformation des produits biologiques qui vont dans le sens des lignes directrices internationales établies par le Codex Alimentarius, la commission des Nations Unies chargée des normes alimentaires.

Les fonds aideront les organismes chargés de certifier les producteurs à assumer une partie des frais qu’ils doivent débourser pour être officiellement accrédités par le CCN. Une fois accrédités, ces organismes ont le pouvoir de certifier les producteurs en regard de la norme nationale de l’agriculture biologique et de les autoriser à mettre leurs produits en marché dans le monde entier.

« La reconnaissance internationale du CCN fera beaucoup pour rendre nos produits biologiques encore plus attrayants, a dit M. Vanclief. Notre objectif est de faire en sorte qu’une idée de qualité vienne à l’esprit des consommateurs partout dans le monde chaque fois qu’ils pensent au Canada. »

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Conseil canadien des normes (CCN)

http://www.ccn.ca

Commentaires