Bruxelles propose d’interdire les antiobiotiques comme facteurs de croissance

France, 25 mars 2002 – La Commission européenne propose d’interdire, avant janvier 2006, les quatre antibiotiques encore utilisés comme activateurs de croissance dans l’alimentation des animaux (monensine sodium, salinomycine-sodium, avalimycine et flavophospholipol). Ces substances ne sont pas utilisées en médecine humaine: les additifs antibiotiques destinés à l’alimentation animale utilisés en médecine humaine ont déjà été proscrites. La Commission suggère également que les entreprises commercialisant des additifs (arômes et vitamines) pour l’alimentation animale soient obligées de demander une réévaluation et une nouvelle autorisation de leurs produits au cours des sept prochaines années. Celles-ci devront être capables d’en démontrer l’efficacité pour l’animal, l’absence de risque pour la santé humaine et l’innocuité pour l’environnement.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments sera chargée d’évaluer tous les additifs utilisés dans l’alimentation animale. « L’objectif est de faire en sorte qu’aucun additif présentant un risque potentiel pour la santé humaine ou animale ne reste sur le marché ».

Source : Les Échos

Commentaires