Criquet pèlerin : vigilance accrue, préconise la FAO

Rome (Italie), 24 juin 2005 – Il convient d’intensifier les opérations de prospection au Soudan et en Erythrée après que plusieurs essaims se sont déplacés, à la mi-juin, vers l’est à partir du Darfour en direction de la région de Gedaref et de la frontière avec l’Erythrée, selon la dernière mise à jour sur le criquet pèlerin publiée par la FAO.

Début juin, quelques essaims en provenance du « Circuit Sud » en Guinée ont traversé l’Afrique de l’Ouest et atteint l’ouest du Darfour où ils sont rapidement passés au stade mature. Des essaims ont pondu dans l’ouest et le nord du Darfour alors que d’autres se sont déplacés vers l’est, apparaissant d’abord à l’ouest et au nord du Kordofan, et continuant ensuite de l’autre côté du Nil jusqu’à la région de Gedaref, dans l’est du Soudan. Quelques essaims auraient également atteint les basses terres occidentales de l’Erythrée et l’Ethiopie du nord-ouest.

Les éclosions et la formation de bandes larvaires devraient commencer vers la fin juin au Darfour.

En Afrique du Nord-Ouest, les infestations acridiennes continuent à décliner dans les zones de reproduction printanière. Dans le nord-est du Maroc, 6 hectares de petites populations larvaires résiduelles de dernier stade ont été traités près d’Oujda pendant la dernière décade du mois. Dans le sud de l’Algérie, près de Tamanrasset, les opérations de lutte ont traité 1 200 hectares de larves de dernier stade et d’ailés dispersés durant la première semaine de juin.

Mali, Niger et Tchad
En Afrique de l’Ouest, le Sahel ne risque pas d’être envahi cette année par des essaims de grande taille, mais des rapports non confirmés de nomades ont fait état de deux essaims dans le nord du Mali, début juin.

L’année dernière, de très grands essaims en provenance d’Afrique du Nord-Ouest avaient envahi les pays sahéliens , provoquant d’importants dégâts. Plus de 200 millions de dollars ont été dépensés par la FAO, les pays du Maghreb et la communauté internationale pour lutter contre la pire des invasions acridiennes des 15 dernières années.

Pour empêcher une répétition de la catastrophe de l’année dernière, des opérations de prospection intensives devraient être lancées immédiatement au Mali, au Niger et au Tchad, poursuivies en Mauritanie et maintenues dans tous ces pays durant la saison de reproduction estivale, selon l’expert de la FAO Clive Elliott.

La FAO a prévu de déployer des hélicoptères en Mauritanie, au Mali et au Niger pour appuyer les opérations de prospection et de lutte. Les informations les plus récentes sur la situation acridienne sont disponibles sur le nouveau site Internet de la FAO (www.fao.org/ag/locusts).

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO)
http://www.fao.org

Commentaires