ESB : la France maintient l’abattage total des troupeaux

Paris (France), 18 juillet 2001 – Le gouvernement français a décidé de maintenir l’abattage total des troupeaux lorsqu’un cas de vache folle a été diagnostiqué, estimant qu’il y avait encore trop « d’incertitudes scientifiques » pour passer à un abattage partiel, selon un communiqué officiel diffusé mercredi.

Dans son avis très nuancé du 25 juin, l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) avait préconisé une transition « par étapes » vers un abattage sélectif.

Les ministères de l’Agriculture, de la Santé et de la Consommation précisent, dans leur communiqué commun, que l’avis de l’Afssa « ne permet pas, compte tenu des incertitudes scientifiques, de conclure que la mise en oeuvre immédiate de l’abattage sélectif, tel que l’abattage des seules cohortes d’âge, offrirait au consommateur un niveau de protection sanitaire équivalent à celui que procure aujourd’hui l’abattage total ».

La cohorte représente l’ensemble des animaux âgés de plus ou moins 12 mois par rapport à l’animal atteint d’encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

Après avoir consulté les principaux acteurs de la filière et interrogé le Conseil national de l’alimentation, le gouvernement considère que « les éléments disponibles à ce jour ne permettent pas de définir les modalités optimales d’un abattage sélectif », précisent les trois ministères.

L’opportunité d’une évolution du dispositif actuel continuera d’être étudiée à la lumière des développements scientifiques et des données épidémiologiques qui font l’objet d’une évaluation régulière, ajoute le communiqué.

Source : AFP

Commentaires