La Banque de Montéal n’est pas inquiète pour l’avenir

Toronto (Ontario), 7 mars 2001 – La croissance et la création d’emplois reprendront dans un grand nombre de secteurs qui étaient en pleine activité avant le ralentissement actuel.

C’est ce que soutiennent des analystes de la Banque de Montréal dans leurs Perspectives sectorielles pour le Canada publiées mercredi. A leur avis, l’économie canadienne et la croissance de l’emploi ont marqué une pause, mais la période de croissance n’est pas terminée.

Les manufacturiers d’équipement électronique et d’aéronefs, et les prestataires de services aux entreprises et de services de communication continueront, en général, d’être les chefs de file de la croissance pendant les cinq prochaines années.

Mais pour l’instant, les entreprises de ces grands secteurs d’activité ont ralenti le rythme de leurs dépenses.

Selon la Banque de Montréal, les retardataires de la croissance seront les secteurs de l’agriculture, de l’automobile et de la forêt.

L’étude prévoit par ailleurs une progression de l’emploi grâce à la création d’un million d’emplois d’ici 2005.

Les sociétés de services aux entreprises et les fabricants de composants électroniques et électriques figureront parmi les locomotives de l’emploi en dépit de la restructuration, à court terme, qui touche les entreprises de cette catégorie.

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Banque de Montréal

http://www.bmo.com/francais/index.html

Commentaires