Ligne de temps

La chaleur affecte la vache tarie et son futur veau

ventilation vaches

Photo: Marie-Josée Parent

Il est bien connu que la chaleur affecte la production, la reproduction et la santé des vaches laitières. Mais qu’en est-il des vaches taries ? Une étude récente de l’Université de Floride indique que l’impact négatif de la chaleur serait amplifié chez les vaches taries.

La diminution du stress à la chaleur au cours de la période de préparation au vêlage augmente la production des vaches de 1,5 kg de lait après le vêlage, comparativement à des vaches en stress continuel de chaleur. Par contre, si la température est contrôlée durant toute la période de tarissement et de préparation au vêlage, elles produiront 5 kg de lait de plus que les vaches dont la température n’est pas contrôlée.

Les vaches taries qui n’ont pas chaud ont une consommation 15 % plus élevée que celles souffrant de chaleur. Elles prennent donc plus de poids en fin de gestation et possèdent une meilleure condition de chair au vêlage que ces dernières.

De plus, l’abaissement de la température durant la période de tarissement améliore la prolifération et l’habileté des cellules du système immunitaire à mieux éliminer les pathogènes en début de lactation. Ces cellules jouent un rôle important dans le contrôle des mammites et métrites fréquemment observées en début de lactation.

Par ailleurs, la gestation des vaches souffrant de chaleur sera plus courte de quatre jours et les veaux qui naîtront seront plus légers. Le système immunitaire du jeune animal sera également affecté par cette situation, hypothéquant ses chances de survie comparativement aux veaux de vaches dont la température est contrôlée.

Source: Hoard’s Dairyman

à propos de l'auteur

La référence en nouvelles technologies agricoles au Québec.

Fondé en 1918, Le Bulletin des agriculteurs traite des tendances, des innovations et des dernières avancées en matière de cultures, d’élevages et de machinisme agricole dans le but de faire prospérer les entreprises agricoles d’ici.  

Commentaires