Le fédéral doit se porter au secours des agriculteurs canadiens

Régina (Saskatchewan), 1er mai 2002 – Ottawa doit se joindre au concert de protestations des pays opposés au nouveau projet de loi agricole déposé par les États-Unis, prévoyant d’importants subsides qui affecteront les prix et feront mal aux fermiers canadiens, estiment des observateurs et des gouvernements provinciaux.

« Ce n’est pas le moment pour Ottawa de demeurer là sans rien faire », a lancé mercredi le premier ministre de la Saskatchewan, Lorne Calvert, lors d’un débat tenu de toute d’urgence à la législature provinciale.

« Le moment est venu pour le gouvernement canadien de se porter au secours des familles d’agriculteurs canadiens », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, un comité du Congrès des Etats-Unis s’est mis d’accord sur le texte final d’une législation en vertu de laquelle l’Etat américain versera 73,5 milliards $ US, ces 10 prochaines années, sous la forme de subventions et de programmes d’aide aux agriculteurs.

Ce projet de loi prévoit également que des subsides seront pour la première fois octroyés aux producteurs de légumineuses – pois, lentilles, pois chiches – vers lesquelles se sont peu à peu tournés les agriculteurs de la Saskatchewan et du Manitoba, alors que les prix du blé s’effondraient.

« Nous devons savoir ce que le gouvernement fédéral est prêt à faire, a affirmé Clay Serby, ministre de l’Agriculture de la Saskatchewan. Nous avons respecté les règles, et dans l’Ouest canadien, c’est en respectant les règles que nous avons été battus. »

Des politiciens manitobains ont également critiqué le projet de loi américain.

A Ottawa, le ministre fédéral de l’Agriculture, Lyle Vanclief, a indiqué qu’il tentait de trouver des façons pour les fermiers canadiens de faire face aux mesures américaines, mais il n’a guère pu en dire davantage. « Nous continuons d’essayer de trouver des moyens de préfinancement afin de venir en aide aux agriculteurs, et nous allons continuer à faire cela », a-t-il affirmé.

Source : Presse Canadienne

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Commentaires