L’industrie des produits alimentaires et de consommation appuie la législation sur la sécurité des produits

Ottawa (Ontario), 8 avril 2008 – L’industrie des produits alimentaires et de consommation se réjouit de la nouvelle législation sur la sécurité des aliments et des produits que le premier ministre Harper a présenté.

« Cette législation vise à uniformiser les règles du jeu et à assurer quetoutes les entreprises soient également responsables de ce qu’elles importentet vendent aux consommateurs, a expliqué Nancy Croitoru, présidente et chef dela direction de l’association des Produits alimentaires et de consommation duCanada (PACC). Comme l’a souligné le premier ministre en décembre, la grandemajorité des fabricants canadiens respectent les règles et prennent lasécurité des produits au sérieux, et ne devraient pas être pénalisés à causede ceux qui ne le font pas. Notre industrie a investi des sommes importantesdans la sécurité des aliments et des produits, et nous continueronsd’augmenter nos investissements pour relever les défis que posent la haussedes importations et les préférences changeantes des consommateurs. »

En tant qu’association professionnelle représentant les entreprises quifabriquent les grandes marques de produits d’épicerie et de consommation queles Canadiens connaissent et auxquels ils font confiance, l’association desPACC sait que veiller à la sécurité des produits (et conserver ainsi laconfiance des consommateurs) est le plus important objectif de notreindustrie.

En mettant l’accent sur l’inspection fondée sur le risque, laresponsabilisation des importateurs et le renforcement des dispositions surles rappels de manière à pouvoir intervenir rapidement en cas de problème, lalégislation améliorerait considérablement l’aptitude du Canada à détecter lesaliments et les produits de consommation contaminés. « La sécurité est notretoute première considération, un point c’est tout, a affirmé Mme Croitoru. Ilest logique de se concentrer sur des biens importés provenant de pays oud’entreprises qui ont eu des problèmes dans le passé. En augmentant notrecapacité d’examiner minutieusement et de superviser les importations enfonction du risque, nous pourrons bien mieux détecter les menaces pour lasanté publique sans paralyser le commerce ni enfreindre nos engagementscommerciaux », a-t-elle ajouté. La législation présentée aujourd’hui atteintces objectifs.

« Nous envisageons avec plaisir de collaborer avec le gouvernement etd’autres parties intéressées pour veiller à l’élaboration d’une bonnepolitique publique qui protège les Canadiens et augmente la confiance desconsommateurs », a conclu Mme Croitoru.

Les Produits alimentaires et de consommation du Canada (PACC) sont laplus grande association représentant au Canada l’industrie des produitsalimentaires et de consommation. Nos sociétés membres fabriquent etcommercialisent des marques maison et des marques nationales vendues parl’entremise d’épiceries, de pharmacies, de dépanneurs, de magasins à grandesurface et de services alimentaires. L’industrie emploie quelque300 000 Canadiens dans l’ensemble du pays, ce qui en fait le plus importantemployeur du secteur de la fabrication au Canada; elle contribue pour24 milliards $ par an au PIB (13 p. 100 du produit intérieur brut provenant dusecteur de la fabrication). Reconnue pour son respect des normesréglementaires les plus strictes, l’industrie est régie par 442 lois fédéraleset provinciales, et par des milliers de règles et de normes qu’elle s’estelle-même fixées.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Produits alimentaires et de consommation du Canada (PACC)
http://www.fcpmc.com

Commentaires