OMC : accord sur tarifs agricoles et industriels en vue vers la mi-2004

Port-Louis (Île Maurice), 14 mars 2004 – Les pays membres de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) devraient parvenir à un accord cadre sur l’accès au marché des produits agricoles et industriels vers la mi-juillet 2004, a estimé le directeur général de l’organisation samedi à l’Ile Maurice.

Le directeur de l’OMC, Supachai Panitchpakdi, s’adressait à la presse au terme d’une visite officielle de trois jours à Maurice à l’invitation du gouvernement pour participer aux cérémonies de la fête nationale mauricienne. Il devait quitter l’île dans la soirée à destination de Londres.

Les négociations sur les tarifs des produits agricoles et manufacturiers (« agriculture and industrial tariff negociations ») ont été jusqu’ici une source d’inquiétude pour les petites économies comme celle de Maurice, qui craignent l’érosion des préférences tarifaires obtenues pour l’entrée de leur produits, dont le sucre, sur le marché européen.

« Les accords concernant les préférences commerciales (preferential trading arrangements) ont largement contribué aux développement des pays comme Maurice », a déclaré le ministre mauricien des Affaires étrangères, Jayen Cuttaree, qui recevait le directeur de l’OMC à déjeuner.

« Un changement brusque au niveau des politiques commerciales mettra en péril les efforts faits pendant des années par un pays comme Maurice pour sortir de la pauvreté et du sous-développement, et pourrait amener les petites économies à être dépendantes de l’aide internationale au lieu de devenir commercialement indépendantes », a-t-il poursuivi.

Le Dr Supachai a expliqué que la vulnérabilité des petites économies sera prise en compte lors des négociations, sans préciser les mesures qui pourront être prises par l’OMC.

Il a ajouté que la conclusion au plus vite d’un accord-cadre sur l’accès aux marchés des produits agricoles et industriels permettrait d’éviter que les négociations soient influencées par des évènements comme les élections présidentielles aux Etats-Unis et l’élargissement de l’Union européenne (UE).

Source : AFP

Commentaires