Premier colloque national d’agriculteurs et d’agricultrices francophones

ALFRED, le 15 mars 2000 — Le premier colloque national d’agriculteurs et d’agricultrices francophones au Canada aura lieu au Collège d’Alfred, en Ontario, les 17 et 18 mars prochains. Quelque 80 agriculteurs et agricultrices invités de partout au Canada s’y réuniront pour discuter des défis communs qu’ils ont à relever en tant que professionnels en agriculture.







Au cours de ce colloque, les participants entameront des démarches en vue de mettre sur pied un réseau national pour faciliter l’échange de renseignements agricoles en langue française.


Au cours de ce colloque, ayant pour thème « D’abord se connaître », les participants entameront des démarches en vue de mettre sur pied un réseau national pour faciliter l’échange de renseignements agricoles en langue française. La formation de ce réseau viserait à combler un besoin de dialogue parmi les agriculteurs francophones du pays.

Cet événement est une initiative concertée du gouvernement fédéral et des intervenants de l’industrie. La Fédération des agriculteurs et agricultrices francophones du Nouveau-Brunswick, l’Union des cultivateurs franco-ontariens ainsi que des chefs de file des communautés agricoles de la Saskatchewan, du Manitoba et du Québec font partie des intervenants-clés qui prendront part au colloque.

Ce colloque constitue l’un des événements-clés qui s’inscrivent dans le cadre d’une série d’initiatives qui ont été mises en oeuvre par Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) afin de cibler les programmes et services du Ministère permettant de renforcer les collectivités de langues officielles minoritaires, d’un bout à l’autre du pays, tout en favorisant la formation de partenariats entre le Ministère et ces collectivités. Le Ministère a d’ailleurs élaboré un plan d’action et un document de travail qui lui permettra de consulter activement ces collectivités.

« Nous sommes convaincus que les agriculteurs et agricultrices participant au colloque saisiront cette occasion unique de créer un réseau francophone apte à faciliter les communications, surtout grâce aux nouvelles technologies telles les vidéo-conférences et l’Internet, de dire le co-président du colloque, M. Pierre Glaude. À l’aube de ce nouveau millénaire, les défis en agriculture sont grands, tout comme le pays. L’échange de renseignements et le dialogue sont davantage essentiels aujourd’hui pour réussir pleinement en agriculture. »

Ce colloque est financé par AAC, Patrimoine canadien et Diversification de l’économie de l’Ouest Canada ainsi que par la communauté francophone. Cet événement, une première dans l’histoire du pays, est organisé dans le cadre de l’Année de la Francophonie canadienne.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Collège d’Alfred

http://www.alfredc.uoguelph.ca/

Commentaires