Une croissance modérée pour le Canada en 2014

Avec l’amélioration des indices économiques mondiaux et un environnement économique plus sain aux États-Unis, l’avenir s’annonce plutôt bien pour le Canada. La Banque Scotia a toutefois décidé de maintenir ses prévisions de croissance du PIB pour le pays en 2014 à 2,2% et celles de 2015 à 2,5%. Les sociétés canadiennes tardent à réinvestir et les exportations trainent de la patte. L’économie du pays repose encore largement sur les ménages. Ces derniers ne pourront toutefois pas assumer longtemps le fardeau de supporter l’économie avec une hausse prévue des taux d’intérêt. Marchés mondiaux CIBC estime que les taux américains devraient augmenter dès mars 2015. Du côté canadien, ils pourraient avoir grimpé d’un point d’ici mars 2016.

La Banque Scotia table donc sur une croissance liée au réalignement du dollar canadien qui devrait rendre les denrées d’ici plus attrayantes, ainsi que sur les nouvelles ententes de libre-échanges. Ces dernières « laissent présager une remontée très attendue de la compétitivité, ce qui permettra de tabler dans une moindre mesure sur la demande intérieure pour relancer la croissance », indique Scotia.

Scotia prévoit pour l’économie mondiale une croissance du PIB de 3,2% en 2014 et de 3,6 pour 2015. Pour les États-Unis, les prévisions ont été révisées à la hausse à 2% par rapport à 1,8%. Pour l’année prochaine, les estimations de croissance sont de 3,2% contre 3% auparavant. L’assainissement des finances des ménages, la reprise de la confiance et la rentabilité à la hausse des entreprises laissent croire à une reprise plus forte que prévu au pays de l’Oncle Sam.

Source : Banque Scotia, Marchés mondiaux CIBC

à propos de l'auteur

Journaliste

Céline Normandin est journaliste spécialisée en agriculture et économie. Elle collabore également au Bulletin des agriculteurs.

Commentaires