Soutien à l’industrie du veau lourd québécois

Ottawa (Ontario), le 8 mai 2000 – L’industrie du veau lourd québécois reçoit une aide de 95 000 dollars en appui au développement d’un programme de certification et de traçabilité conçu par la Fédération des producteurs de bovins du Québec (FPBQ) et l’ensemble des abattoirs du secteur.







La réalisation du projet sera confiée au Bureau des normes du Québec, lequel élaborera les critères de certification et de traçabilité.


Le financement provient du Fonds canadien d’adaptation et de développement rural (FCADR), un programme d’Agriculture et Agroalimentaire Canada. Le Conseil pour le développement de l’Agriculture du Québec (CDAQ) et le Fonds québécois d’adaptation des entreprises agroalimentaires (FQAEA) sont les deux organismes chargés d’administrer les fonds du FCADR destinés au Québec, et ils verseront respectivement 50 000 dollars et 45 000 dollars pour la mise en oeuvre de ce nouveau programme.

« À l’heure où les exigences des marchés se font pressantes pour des normes de qualité de plus en plus élevées, la collaboration entre le CDAQ et le FQAEA pour la mise sur pied de ce nouveau programme permettra de s’assurer que le veau du Canada se classe toujours parmi les produits de la plus grande qualité, et cela à l’échelle mondiale », a déclaré le ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, M. Lyle Vanclief.

La réalisation du projet sera confiée au Bureau des normes du Québec, lequel élaborera les critères de certification et de traçabilité. En premier lieu, on développera un programme de certification pour l’industrie du veau de grain et du veau de lait ensuite on veillera à développer une norme de traçabilité à l’intention des différents maillons de l’industrie. L’implantation de ce programme, dont l’élaboration débutera sous peu, amènera le lancement d’un logo et l’enregistrement d’une marque de commerce propre au veau certifié.

Selon le président du CDAQ, M. Laurent Pellerin, le programme entraînera des retombées positives tant à la ferme qu’au plan de l’amélioration de la capacité concurrentielle des producteurs de veau lourd québécois. « La concrétisation de ce projet fera de cette industrie un secteur québécois démontrant sa ferme volonté de se doter de normes de qualité et de traçabilité rigoureuses. Cela s’ajoute aux efforts déjà déployés par les producteurs de veaux lors de l’élaboration des bases d’un programme d’assurance de la qualité. »

Pour le président du FQAEA M. Pierre Gauvreau, l’industrie québécoise du veau lourd a déjà fait de nombreux efforts pour améliorer et uniformiser la qualité de son produit. « Plusieurs transformateurs ont investi financièrement afin de rendre leurs installations conformes aux normes HACCP. Avec l’introduction du programme de certification et de traçabilité, l’industrie se donne les moyens d’obtenir la reconnaissance essentielle pour se positionner sur les marchés en garantissant aux consommateurs une viande de qualité et d’origine certifiée. »

L’an dernier, le gouvernement du Canada annonçait le renouvellement du FCADR, un programme doté d’une enveloppe annuelle de 60 millions de dollars. Ce programme constitue un important volet du système que le gouvernement du Canada a mis en place afin d’aider le secteur agricole et agroalimentaire canadien à s’adapter à l’évolution rapide de l’économie mondiale. Les six priorités stratégiques du FCADR en matière d’adaptation sont la recherche et l’innovation, les ressources humaines, la protection de l’environnement, la salubrité et la qualité des aliments, la commercialisation et le développement rural.

Site(s) extérieur(s) cité(s) dans cet article :

Agriculture Canada

http://Aceis.AGR.CA/

Fédération des producteurs de bovins du Québec (FPBQ)

http://www.bovin.qc.ca/

Commentaires